AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Elle se déhanche, bouge doucement sur une musique qui maintenant enivre nos journées. Pourtant on s'en balance bien de la Valentina, de son escapade à Rome et de ses désirs de dolce vita, Elle vit dans nos crânes, avec son petit sourire mutin. It's wonderful, c'est comme ça. Depuis qu'on est gosse, on grandit à travers des spots publicitaires, des affiches aussi grandes que nos mères, fasciés brillant sur les immeubles parfois gris de Paris. On sifflote la musique de la dernière pub à la mode, inconsciemment pris dans l'engrenage, c'est qui ce type déjà ? Paolo Conte ? Si efficace. On rêve de liberté, de femmes modernes, du pantalon de Coco Chanel à la jupe asymétrique qu'on trouve dans n'importe quelle boutique de prêt-à-porter. Parce qu'il y a cette femme, dans notre dernier Vogue qui la porte tellement bien, et ce parfum, dieu ce parfum, si Hermès a l'air si sauvage, si libre, alors notre homme le sera aussi. Ce serait si beau, n'est-ce pas, d'être cet homme-là ? On les désire, férocement. Cet homme, cette femme. C'est l'histoire, d'une perfection calculée à la mèche près, la notre, la votre.


17400
14000
35100
models © 2013/14, toute copie partielle ou intégrale est prohibée, optimisé sous chrome.


aeroplane

7feetunder

Partagez | .
 

 EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gabrielle Duval
avatar



Avatar : kate moss.
Crédits : alcaline.
Messages : 459
Nationalité : française.
Réputation : 10026

MessageSujet: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mar 24 Juin - 19:41


VOGUE PARIS EVENT
CÉLÉBRATION DU NUMÉRO DE JUIN/JUILLET


☞ INFORMATIONS

« la mer est calme, limpide, les corps allongés sur le sable sont constellés de gouttelettes brillantes. un fantasme ? non. c'est l'été. ce numéro propose un mode d'emploi tout neuf pour savourer cette parenthèse dont on a rêvé toute l'année. » a écrit divna antigny, rédactrice en chef de vogue paris, dans l'édito de ce numéro de juin/juillet 2014. pour fêter le succès montant du magazine, et les un ans de la nouvelle rédactrice, une soirée évènementielle est organisée à l'hôtel shangri-la, 10 avenue d'iéna, dans le 16ème arrondissement de paris. tous les plus grands noms de la mode seront présents. c'est l'occasion pour les jeunes talents, invités par divna antigny en personne, de faire d'heureuses rencontres. cette soirée promet folie et décadence, connaissant l'organisatrice que l'on considère déjà comme la nouvelle prêtresse de la mode.
V.I.P
Camillia Zlactov + Violette Brunel
Alesya "Bambi" Fawkes
Vito Solderaba
Eve de Beaugrand + Louison de Faust
Milena Grey
GABRIELLE DUVAL
PETER SIMON
 invités
Artemis Bloxham + Pippa Cooper
Haneul Jang
Dimitrov Allister
Poppy Clivelter
Sara Hoarau
Bronte Kennedy
Fantin Chirac
Jozua de Jonker
Mick Detweiler
Samson Lynch + Lou Flores
Seo Min
Soohyun Ahn + Eunji Dumas
Allegra Hammerstein
Dambi Nam
Katherina Grey
Franny Abbott
Gaïa Bloxham
Khadîdja Mhattari
Lawrence Milner
Mondo Coeur
Ur Artemiev
 

En savoir plus, l'événement n'est pas réservé aux invités, il y a toujours moyen de s’incruster si on est assez malin pour cela. Chaque invité peut ramener une personne pour l'accompagner, vous avez donc à faire fonctionner vos relations.
Ceci est le sujet commun dans lequel vous devrez poster. N'hésitez pas à utiliser du gras afin de permettre aux autres de repérer à qui vous parlez, avec qui vous êtes, etc.
évenement réalisé par Divna Antigny en collab. avec les admins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mar 24 Juin - 22:55

vogue paris event, célébration
divna, les autres
Ma soirée, mon accomplissement, ma récompense. Un honneur à ma personne et à mon talent. Vogue Paris. Monsieur Demarchilier c'est occupé de tout. Mon bienfaiteur. Tous mes amis seront présents. Karl Lagerfled. Donatella Versace. Marc Jacobs, Ralph Lauren, Anna Wintour. Tous les plus grands, tous les plus talentueux. Les faiseurs de mode. J'ai personnellement choisi le lieu, l'ambiance, le déroulement. Tout est issu de mon esprit. Tout doit être parfait. Le monde est déjà présent, les employés branchés du magazine, nos contacts dans le milieu de la mode. Marc est déjà arrivé, et c'est bientôt mon tour. Pour l'instant, je prends la pause devant les photographes. Christian Dior, ma robe, ma splendeur. Je ne suis pas seule sur le tapis rouge. Oh que non. Gaëtan Newhouse, le grand patron, est à mon bras. Oui, c'est mon ex. C'était amusant avec lui, nous nous montrions partout. Et nous sommes rester en bon terme. Un accompagnateur de marque pour l'évènement de ce début de saison. La presse a l'habitude de me voir avec des plus jeunes. Mais Gaëtan, est véritablement beau. « Divna ! Divna ! Par ici, par ici ! » Les flash n'arrêtent pas de nous aveugler, pourtant il faut souffrir. Paraître magnifique. Tellement beaux que nous ne serions pas humains. J'embrasse la joue de mon patron, sans honte, pour que les appareils photos crépitent à outrance. Et voilà, la rumeur est lancé. Divna Antigny, de retour avec le grand patron ? J'ai hâte de voir Pippa Cooper s'exprimer sur ce sujet. Bien, il est temps de rentrer. Et les locaux sont magnifiques. Très parisien, très Versailles. Une élégance mélangée à la décadence des invités présents. La soirée bat déjà son plein. Mon passage est remarquable. Ils me saluent tous, me complimentent, me sourient. Tu as gagné Divna, tu y es arrivée. Au sommet. Et ce n'est que le commencement. Je suis impatiente d'apercevoir Camillia, Vito Solderaba aussi. Tout de même, je l'ai invité en vip. Il me doit bien ça, un remerciement, haha. Tellement de monde à voir. J'aperçois Marc au loin, entourer de messieurs et de son petit-ami. Qu'ils sont choux ensemble. Oh, ma Eve chérie, j'espère qu'elle a pu venir. Alesya Fawkes, une amie de ma best, est également invitée. J'ai hâte de faire sa connaissance. Comme elle je suppose. Ce soir, c'est l'occasion pour tous ces gens de se présenter aux grands de la mode, d'élargir leur carnet de contacts, d'obtenir des opportunités. Alors ce n'est pas seulement détente au programme pour cette soirée, mais aussi travail. Une serveuse m'apporte une coupe de champagne et je commence à discuter avec Hedi Slimane. Un psychotique. Depuis qu'il est devenu directeur artistique de Saint-Laurent Paris, il est complètement fou. « Vraiment, tu le sais, j'adore ton travail, tu fais honneur à feu Yves. D'ailleurs, merci beaucoup pour le petit sac de jour noir. Tu es un ange, je l'adore. » « Je connais ta passion pour les sacs Saint Laurent. » Oui, c'est ça, crois-le. Mon amour c'est Chanel. Mais depuis que Karl est parti, ce n'est plus pareil. Heureusement, le Dom Perignon est délicieux et me fait supporter Hedi. Vite, quelqu'un d'intéressant.. Oh ! Donatella, voir son visage tomber va me remonter le moral. « Donatella, chérie, je suis là ! Excuse moi Medi, la momie m'appelle. » Il soupire, en la dévisageant dans sa robe, avant de me souffler. « Uhm, bonne chance. » Tout le monde fait semblant avec Donatella, sauf peut-être Andrea Labonair, normal. Elle aussi elle est toute refaite. Quelle honte. Une murène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mar 24 Juin - 23:46

Vito n'avait pas été étonné d'apprendre qu'il figurait parmi les invités v.i.p de l'évènement Vogue, et il est vrai qu'au vu de sa notoriété ça n'était guère surprenant ... qui plus est quand on savait qui était à l'origine de cet évènement. Tout d'abord, cela faisait un moment que l'argentin ne participait pas à des évènements de ce type autrement qu'en invité de marque. Et puis, il avait déjà été amené à travailler pour Vogue, et était sur le point de signer pour faire la une du Vogue Homme International. Autrement dit, il était un peu de la maison maintenant. Cela restait néanmoins prestigieux comme invitation, il n'aurait pu manquer cela pour rien au monde, surtout pas avec un tel statut. Et puis ça le faisait sortir, mine de rien ça n'était pas du luxe. Si ça n'avait tenu qu'à lui Vito n'aurait probablement pas mis le nez dehors, mais voilà, un tel évènement ne se ratait tout bonnement pas. Lui encore, n'en était plus à devoir tenter de capter l'attention par tous les moyens mais certains avaient tout intérêt à s'y montrer. C'était clairement le genre de soirées où il était bon de se faire remarquer, Vito avait connu cela à ses débuts, comme tout le monde il était passé par là. Il fallait voir où il s'était hissé depuis, nul doute qu'il avait fait beaucoup de chemin. Bien sûr, ce soir il était de son devoir d'apparaitre impeccable de la tête aux pieds, aucune faute de goût ou négligence au niveau de sa tenue ne saurait être tolérée. C'est qu'il y aurait du beau monde, certains ne se feraient pas prier pour scruter minutieusement et pointer du doigt chaque détail qui dénoterait avec le reste. Alors il ne s'était pas contenté de se faire beau et élégant, il n'avait véritablement rien laissé au hasard. Clairement, bien faire ne suffisait pas. Il fallait viser bien plus haut que ça, un homme comme lui pourrait en entendre parler pendant des semaines s'il avait ne serait-ce qu'un noeud de cravate mal noué. Dans un tel milieu, une erreur, même la plus petite pouvait coûter très cher. Il n'était pas question qu'il en fasse les frais, non, surtout pas ce soir, alors qu'il était accompagné d'une magnifique jeune femme. En effet, Vito avait la chance de pouvoir parader au bras de la belle Franny - il se considérait comme le plus chanceux des deux, mais il faut dire aussi que Franny était loin de le laisser indifférent, ça, il ne le nierait pas. Sauf devant la principale intéressée, peut-être. Et celle-ci avait fait fort, côté tenue. Vito en était resté bouche bée en la voyant, quelle fierté c'était pour lui de s'afficher avec elle, même s'il n'était pas non plus en reste de son côté. Oh, toutes les demoiselles présentes étaient ravissantes mais Vito était surtout ébloui par la beauté de Franny, il fallait être aveugle pour ne pas l'être de toute évidence. « Tu es ... je ne trouve même pas les mots pour te dire combien je te trouve belle. » lui fit-il savoir une fois face à elle. Belle était un bien faible qualificatif, en effet. Et Vito était quelque peu nerveux, ça ne lui ressemblait pas lui qui était habitué aux soirées de ce type. Il faut croire que la présence de Franny le mettait dans tous ses états... « Et moi, je suis comment ? tu peux encore t'échapper, tu sais, je pense que beaucoup seraient ravis de t'offrir leur bras et leur compagnie comme je le suis ce soir. » C'était bien la dernière chose qu'il souhaitait, se faire planter là, pour un autre. Il osait espérer que Franny le trouverait suffisamment élégant et maintiendrait sa proposition de passer la soirée avec lui. Enfin, ils ne resteraient pas qu'à deux, surtout que Vito ne devait pas oublier que c'était aussi pour lui l'occasion de se vendre. Divna avait été claire à ce sujet, il lui faudrait profiter de la présence du rédac' chef de Vogue, et justement, l'argentin s'employait d'ors et déjà à repérer le dit homme. Eh oui, il n'y avait pas de temps à perdre après tout. Quant à Divna, justement, Vito entreprit de la saluer de la tête, bien sobrement. Il aurait été difficile de passer à côté de sa somptueuse robe, cette dernière étant par ailleurs très bien portée, il fallait le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Samson Lynch
avatar



Avatar : FELIX BUJO.
Crédits : AEROPLANE.
Messages : 785
Nationalité : AUSTRALIEN.
Réputation : 1329

MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 0:40

J'avais été plus que surpris de faire partie de la liste des invités de l'anniversaire de Vogue Paris. Autant vous dire que mes rapports avec la Antigny n'étaient pas aux beaux fixes suite à une malencontreuse histoire de boisson. De toute évidence, sa robe avait bien plus d'importance à ses yeux que sa propre dignité, mais soit, j'avais tout de même choisi de faire profil bas, et ce même lorsqu'elle avait décidé de me sortir de son shoot. Cela dit, je m'étais longtemps posé la fameuse question. Devais-je m'y rendre ou non ? J'en étais même carrément venu à psychoter, en me disant que si j'étais invité, c'était en réalité pour m'humilier en public. Sauf que je me doutais bien que la duchesse de Vogue ne devait pas être la seule à avoir passé quelques invitations par ci, par là, alors forcément quelques noms qu'elle ne souhaiter par voir trainer dans les parages s'y étaient glissés. Je voyais déjà Duval m'engueuler pour avoir refusé une invitation de sa copine. Merde, merde, merde. Attrapant mon portable, j'avais fini par composer le numéro de Vito, histoire d'avoir son avis. Le bip retentit deux fois, et hop, j'enchainais. « Allo ? Oui, c'est Samy, t'as reçu une invite' à la soirée de la Antigny je suppose. Enfin, à ton avis, je dois m'y ramener, ou je ferais mieux de prétendre que j'ai la gastro. Cela dit, deux gastros en un mois, c'est peut-être un peu trop, hm. » poussant un long soupir, je fouillais dans ma penderie pour tenter de dénicher une tenue pas trop dégueulasse. Si je devais y aller, je me fondrais dans la masse. « Tu plaisantes ? Ramènes-y tes fesses, c'est vraiment pas le soir pour te défiler ! Et puis tu t'en fiches, avec un peu de chance elle sera trop occupée à admirer son reflet je-ne-sais-où et ne te verra même pas. Allez viens, j'y serai moi, c'est une bonne raison de t'y rendre aussi pas vrai ? » grimaçant je tentais tant bien que mal de me faire une raison. Ce soir, j'allais donc devoir jouer l'enfants modèle. « Tu sais que si par malheur elle en arrivait à me crever les yeux à coups de louboutins, je te tiendrais pour responsable hein ! Bon allez, j'embarque ma bibine, histoire de corser le tout, et j'te retrouve là bas. C'est décidé, ce soir, tu me serviras de bouclier humain ! » et je ne rigolais qu'à moitié, j'avais déjà peur de m'en prendre plein la tête, ce qui serait aussi logique qu'agaçant. « Voilà un comportement raisonnable ! Allez, à toute ! (Et mollo sur la boisson ce soir, hein !) » un léger rire s'échappa de mes lèvres « Je te promets d'être sage va, ou d'essayer, hm. A toute ! » et je raccrochais. Bon. J'avais l'impression de m'être plongé dans une merde noire tout à coup, et autant vous dire que cette soirée allait être longue, très longue. Pour peu que j'en vienne à gâcher une seconde robe de la diva, et on était certain de ne plus me revoir avant un siècle. Voire peut-être même deux, à son bon plaisir. Je tapais donc un sms, invitant Lou à me rejoindre, puisque je devais bien me douter qu'il n'avait pas l'habitude d'être convié à ce genre de soirée. Enfin, j'avais fini par jeter mon dévolu sur une tenue qui aurait facilement pu en faire rire plus d'un, mais qui avait été dessinée par un des stylistes à la mode ces derniers temps. Bien, j'étais donc fin prêt, enfin presque, puisque j'avais tout de même décidé d'apporter ma flasque en plus. Grimpant sur ma moto, j'avais ainsi fait le tour du pâté de maison pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Lou était déjà là, parfaitement élégant, m'attendant devant la porte. « Eh bien, on dirait que je vais faire quelques jalouses ce soir. » et j'étais même plutôt fier de l'amener avec moi pour le coup. « Si t'as envie de partir à un moment ou à un autre, dis le moi, je nous trouverai une excuse quelconque. » sur ces paroles, je poussais les portes de l'hôtel tout en lâchant en un sourire. « Bienvenue dans mon monde. » Oh il allait probablement vite vouloir s'en échapper, ou du moins, c'est ce que j'espérais à chaque fois que je mettais les pieds dans une soirée du genre. Je n'étais pas trop le genre de personne à aimer les grands événements du genre, c'était un peu trop sophistiqué pour moi, hm. Vito se tenait non loin de là, avec une magnifique jeune femme que je n'avais pas encore en la chance de rencontrer. « Oh, Vi, tu me caches des choses toi ! » dis-je en lui serrant la main, avant de faire la bise à la jeune femme (Franny) « Je suis Samson, ravi. Et voici Lou. » mais ils l'avaient très probablement déjà remarqué, hm.

_________________

    You are my sweetest downfall, I loved you first. Beneath the stars came fallin' on our heads But they're just old light. Your hair was long When we first met. Samson came to my bed, Told me that my hair was red. He told me I was beautiful And came into my bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 0:56

Elle ne fut pas bien surprise de recevoir une telle invitation. C'était devenue coutumier pour elle, qu'elle plaise ou non il serait impensable de donner une telle soirée sans la présence de Frances Abbott. En réalité elle n'est clairement pas indispensable à cette soirée mais elle aime pensé que si, elle aime ce dire qu'elle fut l'un des premier noms prononcé lorsque la  liste très sélective d'invité fut écrite. Même si il serait certainement plus plausible que son nom fut ajouté au dernier moment avec une réplique cinglante du genre : « Y aura du monde on sera pas obligé de lui parler. » Réellement ce ne serait pas vraiment étonnant, mais à quoi bon savoir la façon don tout ça c'est déroulé ce qui compte c'est que la jolie demoiselle va pouvoir porter une tenue des plus éblouissante en plus de se pavaner au bras d'un des hommes les plus beau du moment. Elle ne lui a encore pas proposé à vrai dire elle compte le faire au dernier moment même si ça réduit ses chances qu'il soit toujours libre. Au pire elle squattera Lawrence. Non il est hors de question qu'elle voit Vito au bras d'une autre femme en cette soirée. De toute manière elle est presque certaine qu'il y pense lui aussi. Alors elle avait prit le temps de choisir une magnifique tenue, de faire des essaie de coiffure et de maquillage elle ne devait rien laisser au hasard. Dans cette soirée elle va pouvoir être au contacte de tout un tas de gens influent. On parlera des plus belles robes, comme des fashion faux pas. Alors elle ne doit pas faire d'erreur. Tout était parfait, tout le serais elle en était sûre maintenant que Vito avait accepté de l'avoir à ses cotés pour cette fameuse soirée. Autant être bien accompagné, parce que clairement ce genre de soirée ce n'est pas toujours très stimulant. Et puis avec un peu de chance demain on parlera du plus beau couple de la soirée en citant leur noms. Prête elle prit le chemin de l’hôtel shangri-la, posant son fessier si magnifique sur les sièges en cuir de la limousine commandé pour l'occasion. Hors de question d'arrivé en taxi. Pourtant faut dire que ses finances sont au plus bas en ce moment après l'achat de cette tenue, entre plusieurs autres... il est temps qu'elle obtiennent un nouveau contrat publicitaire ce sera le lieu idéale pour ça. Rapidement elle trouve Vito qui est superbe dans son costume parfaitement ajusté, elle le dévore du regard aussi discrètement possible. Après tout c'est lui qui est dingue d'elle et pas le contraire. « Tu es ... je ne trouve même pas les mots pour te dire combien je te trouve belle. » Elle sourit, un sourire lumineux. Ce genre de compliment ne se fait pas rare autour de la demoiselle, mais c'est toujours agréable de l'entendre encore plus de la bouche d'un homme comme Vito. « Rien que pour toi. » Elle lui dit déposant un doux baiser sur sa joue.  « Et moi, je suis comment ? tu peux encore t'échapper, tu sais, je pense que beaucoup seraient ravis de t'offrir leur bras et leur compagnie comme je le suis ce soir. » Elle rit légèrement plaçant sa minaudière sous son bras. Elle lui a pas proposé de l'accompagné en cette soirée dans le but de le planter là tout de suite et rejoindre un autre. Non c'est avec lui qu'elle veut être, vous comprendrez bien pourquoi. Il serait stupide de rejoindre un autre homme, qui a un aura moindre que celui de l'argentin. « Perfect. » Elle dit dans sa langue lui adressant un sourire complice. « Pourquoi aller voir ailleurs alors que je suis en compagnie de l'homme le plus séduisant de l'assemblé ? » Elle le complimente le quittant du regard simplement pour observer les alentours, elle reconnaît Divna Antigny sublime dans sa robe en compagnie de Donatella Versace dont le visage se raidit de jours en jours. L'attention de la jeune femme est de nouveau attiré vers Vito accosté par un ami semblerait.  « Oh, Vi, tu me caches des choses toi ! » Elle croit comprendre que c'est d'elle dont il parle, son regard glisse sur le jeune homme dont la plastique ne lui est pas inconnu quelque chose Lynch d'après ses souvenirs. Et puis elle note la présence d'un autre jeune homme tout aussi plaisant à regarder que le premier, mais inconnu à ses yeux alors tout bonnement peu intéressant. Elle se laisse faire lorsque le Lynch lui fait la bise, restant souriante cela peut être intéressant ce genre de rencontre. « Je suis Samson, ravi. Et voici Lou. » Ah Samson c'est bien ça. « Ravi à mon tours, je m'appelle Franny. » Enfin Frances mais ce n'est pas si utile de le préciser. « L'élégance même. » Elle les complimente avec politesse tout en gardant cet œil espiègle qui la caractérise tant.


Dernière édition par Franny Abbott le Mer 25 Juin - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 8:53

Autant dire que s’il y avait une chose à laquelle tu ne t’attendais pas, c’était de te faire inviter à l’anniversaire de Vogue. Tu n’étais clairement pas le genre de personne convié à des soirées de la sorte. Tout simplement parce que ça grouillait de mannequins, de journalistes, de photographes, de bloggeurs, de stylistes… mais pas d’éclairagistes. Ils n’étaient pas vraiment utiles et indispensables pour les soirées mondaines. Et pourtant, tu y étais invité. Par Samson Lynch, en fait. Tu étais le grand élu pour être son +1, et ça t’avait plutôt fait plaisir qu’il pense à toi, en réalité. Si bien que même si tu n’étais pas certain d’apprécier des soirées de la sorte, tu avais accepté d’y aller, rien que pour accompagner le jeune homme. Ta tenue allait sûrement être la plus ringarde et la moins chère de la soirée, mais qu’importe, l’ensemble rendait plutôt bien. Tu n’avais pas vraiment les moyens de t’acheter des vêtements de créateurs, et ce n’était franchement pas une des priorités dans ta vie. Une fois prêt, tu finis par te rendre à l’adresse que t’a donné Samy pour l’attendre patiemment. Et il arriva moins de cinq minutes plus tard sur sa moto, beau comme tout, et tes lèvres s’étirent en un joli sourire. « C’est plutôt moi qu’on va jalouser. » rajoutes-tu. Parce que bon, c’était toi qui accompagnais le mannequin, et non l’inverse. « Ne t’inquiète pas, je trouverai un moyen de prendre la fuite sans que tu ne t’en rendes compte. » dis-tu en lui adressant un clin d’œil, avant de le suivre à l’intérieur. Et là, tu compris tout de suite pourquoi la France se disait en crise. Quand on mettait cinq ans de ton salaire dans une décoration, ou même rien qu’une location de salle, pour le coup, c’était qu’il y avait un problème. Tu étais même certain que la somme totale des vêtements présents sur toutes les personnes ce soir revenait plus chère que tout ce que tu pouvais gagner en 10 ans. Rien que ça, oui. Tu regardes autour de toi, stupéfait de voir que dans une même ville il pouvait y avoir des univers si différents. C’était comme deux mondes séparés d’un énorme fossé. « Génial », tu marmonnes dans ta barbe de 3 jours, à la vue de Divna. Autant dire que votre dernier entretien ne s’était pas très bien passé. Tous les visages présents te disent quelque chose. Tu les as rencontrés sur des shootings, dans des studios, sur des interviews où tu travaillais. Tu les connaissais, mais eu ne te connaissais pas. Tu n’étais que l’éclairagiste après tout, personne ne faisait vraiment attention à toi pendant le boulot. Ce n’était pas bien grave, tu ne voulais pas forcément être leurs amis, hm. Et tu te sens comme soulagé de voir un visage qui te dit réellement quelque chose. Vito. Et apparemment, Samson le connaît aussi. C’est parfait. L’argentin était habillé plus sobrement que Samy, ou même toi. Il avait un simple costard cravate, et ça lui allait à merveille. Il avait la classe, le Vito. « Ouh, ça rigole plus. Ta mère en aurait les larmes aux yeux de te voir aussi élégant, Vi. » Ça changeait de vos looks crasseux de quand vous étiez gamin, clairement, hm. Et puis tu entreprends de faire la bise à la magnifique jeune femme qui l’accompagne, inconnue au bataillon. Franny. Pour ce qui est de l’élégance, tu n’es franchement pas certain que tu fais partie du lot, alors tu évites de répondre pour ne pas te faire ridiculiser, hm. « Un verre ? » demandes-tu alors à l’intention de ton ami d’enfance, du mannequin, et de la splendide jeune femme. Autant ne pas rester les mains vides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 15:33

    Mon portable sonne et fait retentir la musique de Riptide aux quatre coins de la pièce. Si on m'appelle en pleine séance photo, c'est que ça doit être important. Vraiment important. J'interromps donc mes occupations momentanément pour aller, à vive allure, répondre à l'appel. « Coucou ma belle, ce soir, soirée événementielle d'anniversaire pour le magazine Vogue Paris ! C'est organisé par Divna et note l'adresse, c'est à l'hôtel shangri-la, 10 avenue d'inéa. Sois-y pour 20h ! Bisous ! » Ah, ça c'est bien Gaïa ! Elle expédie les appels, ayant toujours quelque chose d'autre à faire derrière. Elle me prévient toujours de tout, qu'est-ce-que je ferais sans elle ? L'invitation prise en compte, je retourne à ma séance photo, m'excusant auprès du photographe et nous poursuivons les clichés. Une heure plus tard, le shooting touche sa fin. Je le remercie et m'en vais rapidement afin de ne pas perdre de temps. Il faut que je me prépare, que je me mette au top du top pour ce soir ! Contact enclenché, je démarre mon auto dans les plus brefs délais, atteignant au bout de dix minutes de route mon appartement. J'envoie un texto à ma meilleure amie, Camillia. C'est toujours plus marrant de se préparer à deux, non ? « Ma chérie, on va à la soirée ensemble ce soir ! Rdv chez moi dans dix minutes pour faire notre petite préparation together ! A de suite biche ! » J'avoue, je ne lui ai pas trop laissé le choix de me rejoindre ou non mais elle ne peut pas refuser. On est inséparables, on fait tout ensemble et même sans ce texto, je suis sûre qu'elle serait venue à l'improviste. En attendant son arrivée, j'ai le temps d'aller me fumer une petite clope. Hop, une virginia slim en main, je me rends sur ma terrasse et tire de nombreuses fois sur ma tige en regardant la vue superbe dont j'ai hérité en m'installant dans cet appartement. Trois coups m'interpellent, on vient de frapper contre la porte d'entrée. Instantanément, je jette ma cigarette pour aller ouvrir à ma meilleure amie. Petite étreinte amicale et nous sommes parties dans ma salle de bain afin de se mettre sur notre 31. Lissage de cheveux, maquillage, pouponnage, on fait nos petites poupées. Elle me conseille sur ma tenue et elle, étant déjà vêtue, nous sommes fin prête pour nous rendre à la soirée. Habitant le seizième arrondissement de Paris, nous nous posons pas la question du temps que l'on va perdre sur la route, trois minutes au volant et nous sommes rendues sur les lieux. Nous nous pointons devant l'entrée et des dizaines de paparazzi sont présents. Nous prenons quelques photos pour leur fait plaisir puis surtout, on est vraiment belles quoi, donc allez-y, flashez nous, on est des top après tout ! Rapidement, j'aperçois des connaissances. Divna est forcément au centre de l'attention, Camillia et moi nous dirigeons devant elle, pour la saluer. « Bonsoir ! » Je lui fais la bise mais c'est vrai qu'on a jamais eu le temps de faire connaissance, elle et moi. Pourtant, c'est une amie, et à Cam, et à Ève, donc je vous avoue que c'est assez étrange. Cependant, il n'est jamais trop tard pour apprendre à connaitre les autres. Donc aucun soucis, je sais que le dialogue viendra sous peu avec Divna. J'observe les lieux qui m'entourent et trouve rapidement le bar où résident calmement des coupes de champagne. Un bref sourire s'affiche sur mes lèvres, ouais, j'aime le champagne. Je balaye un peu l'extérieur du regard, espérant ne pas y voir Katherina. C'est tout ce que je veux, ne pas tomber sur elle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 17:35


Le terme VIP est plutôt vaste, plutôt bizarre, tout le temps incompris. Il désigne tellement de chose et si peu à la fois … Mais il sonne parfaitement à côté d’un nom, un seul …
Camillia.
Ne la cherchez pas dans la liste des invités, elle y est forcément. En haut, de préférence, en premier lieu, c’est toujours mieux. Regardez, c’est elle, la première. Toujours, partout. Personne n’arrive à lui faire de l’ombre. Et les prétendantes à ce titre sont pourtant nombreuses, très nombreuses. Mais non. Camactov ne se laisse pas abattre, jamais, elle n’en fera qu’une bouchée, elle de ces chatons. Chimère dans l’âme, elle est lion, serpent, et tellement d’autres choses à la fois. L’incarnation même du démon. « Ma chérie, on va à la soirée ensemble ce soir ! Rdv chez moi dans dix minutes pour faire notre petite préparation together ! A de suite biche ! » Le téléphone a sonné, la voix a retentit, puis elle a raccroché. Et Cam, comme d’hab, elle n’a rien dit. Elle a attendu. Parce qu’elle n’a pas le choix, elle le sait, mais au fond, elle aime bien. Parce qu’au moins, elle sait qu’elle pourra affirmer sa supériorité en arrivant au bras de la top, son amie d’enfance, sa meilleure amie par excellence. Et puis, elle pourra lui présenter Divna qui en moins d’un an a su devenir son égal dans le cœur (ou de moins la chose qui y là) de la jolie Camillia.  « Violette, ramène-toi à cette adresse, elle lui épelle l’adresse d’Al, en robe de préférence. Ce soir, tu vas avoir le droit à ta dose de paillette. » Le téléphone a encore raccroché, de son plein grès cette fois. Vêtue, maquillée et coiffée, elle se dirige chez Alesya. En retard, comme toujours quand sa concerne son amie, elle entre, se fait de la place, balance son sac, aide Al à s’habiller, se coiffer, de maquiller en bonne amie, elles discutent un peu avant que la porte ne s’afaisse légèrement sur les coups lourds de … « Violette. » C’est tout ce que Cam dit à l’hôte avant d’aller chercher la demoiselle à la porte. Elle ne fait aucune remarque, l’emmène dans la salle de bain, inspecte sa tenue, soupire, attrape un peu de maquillage, retouche le tout, passe une brosse dans ses cheveux, ne fait pas gaffe aux protestations de son accesso… de son amie, et finit par la tourner face au miroir. « Allez. » Elle sourit, et en moins de deux, elles sont en voiture.

Sa robe glisse sur ses jambes avec fluidité à chaque pas souple et élancé. Elle est belle, Camillia. Même si elle est effrayante, Cruella chez les tops, elle n’en reste pas moins magnifique la poupée de glace. Elle s’avance parmi la foule, aux côtés d’Alesya, et Violette, qui semble un peu éblouie. Tant pis, elle s’habituera. Elle entre, un sourire léger (ou machiavélique, on sait pas trop) aux lèvres, l’air de participer à une soirée mondaine sans importance alors que cette fête sera une des plus importantes de l’année. Elle aime bien minimiser, la princesse. Bien sûr, elle ne balaie pas la salle du regard pour trouver l’imbécile qui a osé préférer sa colocataire à elle, et cherche plutôt Divna. « ¡Hola! » Elle la serre quelques instants dans ses bras avant de faire de rapide présentation. « Violette, j’ai le plaisir … que dis-je ? L’honneur, oui, de te présenter Divna. La Divna. Et en passant, magnifique soirée darling. » Elle précise, on ne sait jamais. Sourire, encore sourire, puis elles se séparent quelques instants. Camillia dit à Violette de profiter, sans oublier de lui tendre une coupe de champagne tout en gardant la sienne  à la main. Rapidement, Alesya et elle sont sujettes à des discussions pour le moins ennuyantes. Que quelqu’un vienne à la tirer d’affaire, s’il vous plaît ! Ah … J’oubliais. Personne n’aide jamais Cam. Pourquoi ? Parce quel homme, aussi ambitieux soit-il, aimerait pactiser avec le diable ? Elle regarde autour d’elle d’un air distrait, signifiant clairement à la blonde qu’elle l’ennuie. Elle penche la tête, balaie ses paroles d’un geste de la main lasse, s’excuse d’un geste rapide de la tête, et commence à arpenter la salle en quête de solitude. Quels imbéciles … Si elle met la main sur le traître, elle l’étripe. Mais avant ça, elle va devoir discuter avec … Oh non. Elle se met à faire chemin inverse, découvrant Divna avec … cette … femme ? Et s’excuse platement avant de la tirer des griffes de cette créature.  « Tu sais que tu n’es pas obligée de discuter avec des poupées gonflables ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Mer 25 Juin - 20:30


« Violette, ramène-toi à cette adresse (elle lui épelle l’adresse d’Al) en robe de préférence. Ce soir, tu vas avoir le droit à ta dose de paillette. » Camillia. Une adresse. Une robe. Des paillettes ? Faudrait VRAIMENT être le roi des gogoles pour ne pas avoir comprit de quoi il s'agit franchement. Mais pour Violette, c'est l'annonce d'une soirée spéciale carnaval. Pourquoi sinon Camillia aurait-elle prit soin d'insérer le mot "paillette" dans ses indications. Pourtant elle a déjà entendu cette métaphore quelque part... Alors Violette est restée-là, assise sur le canapé après le coup de fil de la sublimissime Camillia Zlactov, à réfléchir. Puis à force de se focaliser sur la robe, elle finit par réagir : le vogue anniversaire ! Mon dieu mon dieu mon dieu. SAINTE MARIE MERE DE ZEUS. (c'est pas moi, c'est dans la tête de violette que ça ne tourne pas rond)  Ohlalala. Mais whaouuu quel choc.  Elle ne peut pas croire que la top-modèle ai prévue de la prendre avec elle là-bas. C'est ouf. Totalement ouf. Pour une fille sans nom comme Violette, c'est comme, un rêve d'une valeur inestimable sur le point de se réaliser. Non mais vous vous imaginez vous, petit coiffeur des bas quartier devenue la petite protégée d'une superstar. Violette hurle dans l'appartement. Elle secoue son téléphone dans tous les sens, l'embrasse, le câline et cours sautiller dans la chambre de son colocataire. Elle se jette sur son lit, jump dessus comme une timbrée, comme une gamine, et elle continue de gémir qu'elle n'arrive pas à y croire. Après avoir complètement mis en vrac le pauvre lit de Seo Min, elle retourna dans le salon avant de se jeter sur le canapé et d'abattre ses dents sur un coussin. L'excitation... vous comprenez, ça change les gens. "JE SUIS GENRE TROP TROP HAPPY QUOI. Cette soirée de malade. Non mais, mes copines seront mortes de jalousies quand je vais leur raconter ça. Je vais faire couler du mascara tellement elles seront deg deg deg. Vite il faut... faut trop que je poste ça sur FB ! " Poster une publication sur Facebook et s'attirer les foudres de ses amis virtuels, fait. Le plus dur reste à faire. Trouver quoi mettre ce soir ! Violette reste songeuse, allongée de tout son long dans le canapé moelleux. Ce soir, elle sent bien qu'elle va devoir mettre le paquet. Alors quoi porter, comment se coiffer, s'habiller, finit presque par la rendre folle. Devant son armoire, elle amorce le vide dressing. Trente-six robes et paires de talons plus tard, elle fonce droit dans la douche, se maquille proprement et se coiffe de la façon la plus glamour possible. Résultat : plutôt pas mal, mais Camillia sera la seule à en juger. Avant de s'extirper de l'appartement, elle rend une dernière visite à Seo Min, qui figure sur la liste des invités de ce soir.  "Bon. T'inquiète pas pour ce soir. Tu sais à quel point je suis discrète ? " elle cherche ensuite les clefs de l'appart' au fond de son sac à main afin d'être bien certaine de les avoir. Passant une dernière fois devant le miroir - et laissant tomber les clefs parterre par la même occasion - elle hurle : "JE SUIS TROP CANON PUTAIN, JE VAIS EMBALLER SEC. " puis elle se tire sans dire un mot de plus avant de se rendre à l'adresse demandée. Violette subit les retouches de Camillia et se permets de faire quelques reproches aux changements opérés sur sa coiffure et les retouches à son maquillage. Quelques minutes après son arrivée chez Alesya, la voilà en route pour la nuit la plus intense de sa vie. Dans la voiture, elle parvient difficilement à calmer ses nerfs à vif. Un stress inexplicable l'envahie. Elle qui n'a pourtant jamais considérée les grandes soirées mondaines avec grand intérêt, est ridiculement et visiblement la plus horrifiée à l'idée de se retrouver avec toutes ces célébrités. Ces grands noms qu'elle peut facilement pointer.


« Violette, j’ai le plaisir … que dis-je ? L’honneur, oui, de te présenter Divna. La Divna. Et en passant, magnifique soirée darling. » non mais allo quoi, Divna. Gros badaboom dans le petit corps de Violette. Scotchée devant la ravissante, wonderful et charismatique rédactrice en chef de vogue paris, Violette hésite à avancer ses mains de bûcheronnes pour lui serrer sa pince (dorée). Devenant confuse et rouge écarlate, elle préfère incliner légèrement la tête pour lui montrer à quel point elle est "honorée" de la rencontrer. "C'est pour moi un véritable plaisir et honneur de faire votre connaissance. Permettez-moi de vous dire à quel point vous êtes... remarquable." Remarquable. Elle aurait put faire pire. Vraiment pire. Mais elle devait faire des efforts considérables pour trouver les mots justes et mettre de coté son foutu vocabulaire. Après cette première rencontre insolite, la première coupe de champagne de la soirée lui arrive entre les mains. Camillia lui demande de profiter des festivités avec qu'elles ne se séparent. Ne quittant pas des yeux les deux amies qui s'éloignent dans la foule, elle comprend qu'elle est désormais seule et sans escort. Buvant d'une traite cette première coupe de champagne, elle émets ensuite un profond soupire avant de choisir sa prochaine destination. "J'ai soif !" Parcourant des yeux entièrement la salle et la plupart des invités, elle sent son cœur se serrer chaque fois qu'elle identifie ces gens du cercle VIP. Se pinçant vivement l'épaule, elle prend conscience que non, elle n'est ni folle, ni endormie. "Il va me falloir un peu plus de champagne pour faire passer tout ça..." se parlant encore une fois à elle-même, elle attrape l'un de ces "serveurs mobiles avec plateaux d'argents" et s'approprie une coupe supplémentaire. La soirée promets d'être... inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 0:10

Habillée d’une robe courte noire que j’avais eu grâce à l’agence –dieu merci sinon je n’avais rien d’habillée- et d’un collant noir, je finissais mon maquillage quand Eunji m’annonça qu’il était en bas de l’immeuble. Lui répondant que j’arrivais, je pris mes talons aiguilles les mettant en manquant de me casse la gueule. Téléphone en main je pris ma pochette et claqua la porte. Cinq étages à descendre, pas d’ascenseur, valait mieux qu’il s’évite de les monter pour rien. Le rejoignant dehors je souris doucement. Il était beau. Classe, bien habillé chic et élégant. Je me demandais même comment il était encore célibataire. Les filles étaient aveugles ? Peut-être bien… Un bras autour du sien, parce que oui, même si je savais marcher avec des talons, je n’étais jamais sûre. Surtout dans Paris. Oui surtout. Et je n’avais pas envie de me retrouver aux urgences. Après plusieurs minutes on se retrouva dans le seizième arrondissement. C’était… Tout autre que mon arrondissement. Bon le seizième n’était pas le plus riche pour rien non plus. Soupirant, crispée, j’attrapais son poignet plus angoissée qu’autre chose. Je devais l’avouer, si Eunji n’avait pas pu venir ce soir, je n’y serais pas allée. J’aurai trouvé un prétexte bidon. Il était l’ami que je connaissais le mieux ici. Depuis presque deux ans alors autant dire que j’avais une réelle confiance en lui. « J’espère qu’elle ne sera pas chiante cette soirée… Enfin tu verras y’a quand même du beau monde. » Une soirée Vogue, organisé par la sublime Divna… Il ne pouvait qu’y avoir du beau monde. Camillia y était d’ailleurs surement. Arrivant à l’hôtel, je regardais Eunji souriant faiblement avant d’entrer. Il y avait déjà pas mal de monde. Je pus voir Camillia au loin qui était d’ailleurs avec Divna. Mais ce qui me surprit le plus ce fut de voir Violette à la soirée. Je ne m’y attendais pas. Tournant la tête vers Eunji je relevais le regard vers lui. « Tu connais certaines personnes ? » Je me rendais compte qu’en fait, hormis de savoir qu’Eunji était styliste et faisait du très beau boulot, je ne connaissais pas grand-chose de sa vie professionnelle…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 2:17

Vito avait, c'est vrai, opté pour une tenue des plus classiques. Un costume-cravate, noir qui plus est, on pouvait effectivement trouver plus excentrique mais pour se démarquer, Vito ne comptait pas forcément sur sa tenue, justement. Il était de ces hommes que l'on remarquait instantanément, avait une certaine prestance, et sans le vouloir il parvenait aisément à attirer bon nombre de regards sur lui. L'avantage de culminer à près de deux mètres de hauteur, il en fallait bien n'est-ce pas. Et puis, quand on s'appelait Vito Solderaba, difficile de passer inaperçu. C'est qu'on le connaissait bien par ici, tous ces grands noms de la mode, il avait été amené à travailler avec la plupart d'entre eux vous savez. Dix ans déjà qu'il évoluait dans ce milieu, encore heureux qu'il ait eu à son actif de belles collaborations. Ici, beaucoup en étaient encore à essayer d'obtenir ne serait-ce qu'un regard de la part de ces personnalités importantes du monde de la mode. Ce n'était néanmoins pas le cas de la ravissante jeune femme qui accompagnait Vito ce soir. La belle Franny n'était plus une inconnue, loin de là, et Vito lui prédisait même une très belle ascension prochainement. C'était avec fierté que l'argentin paradait à ses côtés, il allait très certainement faire des jaloux, d'ailleurs. Il fallait voir aussi la robe que Franny portait, difficile avec ça de conserver des pensées totalement chastes, hm. Surtout si elle lui faisait savoir qu'elle s'était faite belle pour lui, en lui offrant un baiser sur la joue. Ce n'était peut-être pas plus mal, en fait, tout ce monde. L'occasion de lui demander, du coup, ce qu'elle pensait de lui, était-il à la hauteur, ne lui faisait-il pas honte ... (sait-on jamais) et à l'entendre, elle se trouvait en compagnie de l'homme le plus séduisant, ce qui faisait évidemment plaisir à entendre, même pour quelqu'un qui avait l'habitude d'être complimenté sur son physique. Quand ça venait d'elle, c'était particulier. « Tu viens définitivement de me convaincre que j'ai choisi le bon costume. » Oui, le costume devait quand même aider. Ah, visiblement Samson avait finalement décidé de venir - ce dernier avait hésité, et Vito avait alors dû sortir de grands arguments pour le pousser à se rendre à cette soirée anniversaire. « T'es venu finalement, et avec Lou en plus ! je suis content de vous voir tous les deux, et regardez-moi cette classe que vous avez ! » C'était une très bonne chose qu'ils soient là. Vito avait beau dire qu'il avait très peu d'amis chez les hommes, voilà que deux d'entre eux se trouvaient face à lui. Samy était, une fois de plus, fidèle à lui-même. « Oh, mais que dis-tu ? je n'ai aucun secret pour toi, tu le sais bien. » qu'il répliqua en lui assenant au passage un petit coup de coude, rien de bien méchant, entre eux c'était assez courant. Il espérait juste que Franny n'avait pas relevé la petite insinuation de Samy, même si c'était peu probable. Lou quant à lui, laissa échapper un commentaire qui eut le don de faire largement sourire l'argentin. « Seulement les larmes aux yeux ? » Non, la connaissant, elle ne se serait pas contentée de ça. Avec elle, toutes les occasions étaient bonnes pour éclater en sanglots et généralement pour un rien, imaginez un peu l'émotive qu'était la mère de Vito. Ou non, n'essayez pas d'imaginer. Quoi qu'il en soit, il n'était pas contre un verre. « J'en veux bien un, oui, merci. » Ce Lou, toujours aussi serviable décidément. Pas étonnant que ces deux-là s'entendaient aussi bien, ils avaient cela en commun. Vito en profita alors pour glisser quelques mots à l'oreille de Franny, discrètement. « Reconnais que tu avais dans l'idée de me rendre complètement fou avec cette tenue ... sache en tout cas que c'est réussi. » Il faisait un peu une fixette sur ce très bel ensemble, voyez-vous, ou plutôt sur ce que tout ceci laissait entrevoir. Ah c'est sûr, ça ne dissimulait rien des courbes parfaites de la belle Franny. Et à vrai dire, Vito s'étonnait un peu des pensées que cela lui inspirait, même si tout homme normalement constitué aurait eu les mêmes, certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 9:54

je veux que tu viennes. Comment lui refuser ça ? toi qui est incapable de dire non à qui que ce soit. Ce n'était pourtant pas dans tes plans d'aller à cette soirée. Bien sur que tu en as entendus parler. C'est le genre de nouvelle qui se glissent même au coeur d'un atelier comme le tien. Mais vogue et festivités ? Il t'en inspires des choses, des mots que tu ne pourras sans doute jamais oubliés et des photos qui dévalent encore derrière tes paupières. Mais une soirée ? depuis quand savent-ils ce que c'est, qu'une véritable soirée ? ça ne sera rien d'autre qu'un grand numéro.  Les gens voudront briller mille fois plus que les autres, ils dévoileront des bouts de peau et feront les beaux, des paons. Ça t'ennui déjà. T'es trop naturel pour ces choses-là. Alors tu le vois déjà te saluer au loin, l'ennui. Là bas planqué au coin de la rue, juste à côté d'un bar que tu aurais aimé visité ce soir. Tu passes quelques doigts dans tes cheveux, l'air presque concentré tendit que tes yeux balayent la façade de l'immeuble. T'es là pour elle. Soo Hyun. Si elle y a été invitée, il est de ton devoir de ne pas l’embarrasser. Et tu prends cette mission à coeur Eunji, si bien que tu as laissé au placard ton chapeau et tes lunettes rondes. Ta chemise est douce, t'espères au moins être beau. Elle arrive enfin et tu lui souris doucement, détaillant sa tenue. Elle est jolie, même avec son petit air angoissé. Tu ne sais pas qui est le plus concentré, elle, qui se débat pour ne pas tomber ou toi qui a les yeux rivés sur ses pieds, prêt à intervenir en cas de chute inopiné. Mais respires. Vous y êtes déjà. La voiture sauve toujours d'une longue marche en talons. Tu lèves les yeux sur l'hôtel et hausse un sourcil curieux.
— si c'est trop chiant, je t'emmènerais dans un endroit extraordinaire. lances-tu en posant tes yeux sur elle, l'air d'un gosse innocent collé au visage. Tu connais Paris comme ta poche toi Eunji, des soirées à la fois moins huppées et plus intéressantes que celle-ci, tu peux en citer trois.
Une fois à l'intérieur, tu observes rapidement le beau monde, clignant doucement des paupières. Personne à l'horizon, nada, le vide intersidérale. Tu en ferais presque la moue.
— Moi ? je connais le nom des créateurs de certaine tenues... c'est pour dire, aucune de tes connaissances n'est là. Tu effleures doucement la main accroché à ton bras et la tire avec toi, direction les boissons. Un verre pour elle, un verre pour toi. Tu te penches près de son oreille.
— J'ai des amis sensés venir. Si on arrive à les croiser, je te les présente, d'accord ? S'ils arrivent un jour, certes. Tu avales une petite gorgée de ta boisson et plisse légèrement le nez. T'espères déjà qu'un truc se passe Eunji, tes jambes ont besoin de se dégourdir.
— Ça va durer longtemps, tu crois ? je devrais peut être essayer de me faire des contactes...comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 11:40

Elle voulait marqué les esprits à chacune de ses apparitions. Et cette tenue qu'elle enfila pour l'occasion était parfaite. Cette transparence suggéré par la broderie dorée ferait son effet elle en était certaine. Et le regard de Vito lorsqu'elle le rejoignit ne fit que confirmé ce qu'elle avait imaginé. Lui couper le souffle, c'est exactement ce qu'elle souhaitait. Elle n'est pas étonné parce que chaque chose qu'elle fait, prévois se déroule toujours comme elle le souhaite. Ici elle souhaitait lui couper le souffle, pas seulement à lui certes mais surtout à lui. La preuve elle lui fait comprendre que c'est rien que pour lui qu'elle revêtit cette tenue dorée, le gratifiant d'un doux baiser sur la joue. Il semblerait que l'argentin ne soit plus si sûr de lui en compagnie de la jolie Franny. En tout cas c'est ce qu'elle comprend au vu de sa question qui a le don de la faire sourire comme de la flatter. Elle n'a clairement pas l'intention de le planter ici et de toute manière elle ne pourrait pas être en meilleure compagnie. « Tu viens définitivement de me convaincre que j'ai choisi le bon costume. » Elle sourit, détaillant sans pudeur la silhouette avantageuse de Vito. Moment privilégié rapidement interrompu par la présence d'un ami du grand monsieur. Elle reconnaît le premier mais le second par contre lui est totalement inconnu. Elle espère tout de même qu'il n'est pas un des nouveau mannequin qui perce, parce qu'elle est intransigeante à ce sujet, elle doit connaître chaque mannequin qui en vaut la peine. Et nul doute que vu la plastique du jeune homme il doit faire son petit effet devant l'objectif. Pourtant ce Lou ne lui dit strictement rien. Vito lui semble connaître l'un comme l'autre. Elle reste courtoise et souriante même si clairement elle aurait préféré avoir l'argentin rien que pour elle. Mais bon au moins elle a la primeur de la féminité, aucune groupie n'est encore là à lui tourner autour, là elle le prendrait très mal. Il est à elle, ou du moins jusqu'à la fin de la soirée. « Oh, mais que dis-tu ? je n'ai aucun secret pour toi, tu le sais bien. » Bien entendu qu'ils parlent d'elle, un sourire fière se dessine sur sa bouche charnue. Il n'a donc pas parlé d'elle à ses amis ? Vraiment ? Elle qui pensait occuper toutes ses pensées et discussions... « Ouh, ça rigole plus. Ta mère en aurait les larmes aux yeux de te voir aussi élégant, Vi. » Elle comprend alors qu'ils doivent être plutôt proche ces deux là pour avoir connaissances des habitudes de la mère de l'un ou de l'autre. « Seulement les larmes aux yeux ? » Renchérit Vito, elle pourrait presque se sentir de trop dans cette conversation. Mais bon c'est pas son genre, elle s'impose rien que par sa présence. Lou dont elle va certainement oublié l'existence après cette soirée, propose de leur apporter un verre. « J'en veux bien un oui. » Elle répond en se saisissant du bras de Vito qu'elle garde bien près d'elle. Elle note l'arrivé de la Zlactov, dont la robe la laisse totalement de marbre. Elle aurait cru mieux de la top model, faut croire que quand elle doit faire son choix toute seule pour une tenue sans l'aval de styliste elle est pas vraiment... douée. Tant mieux. Elle reste certaine que cet idiot d'Bloxham va la trouvé époustouflante.  « Reconnais que tu avais dans l'idée de me rendre complètement fou avec cette tenue ... sache en tout cas que c'est réussi. » Lui glisse Vito à l'oreille. Elle sourit, charmé et ravie de le charmer. Franny vrille ses prunelles brune vers le regard noisette du bel argentin. Prétextant de lui donner un baiser sur la tempe elle en profite pour lui glisser à l'oreille : « Tu pourrais en voir plus.. si tu veux. Et oui je plaide coupable. » La malice se lit dans son regard. En effet elle a tout misé pour lui, pour le garder près d'elle. Enfin de compte peut être que c'est elle qui manque de confiance en elle à son contacte. Ou peut être que c'est juste un petit jeu. Elle mets fin à cette intermède séductrice se rappelant qu'il ne sont pas seul. Elle décide donc d'adresser la parole à Lynch et Lou. « Donc Vito ne vous a jamais parlé de moi ? » Bien entendu qu'elle avait noté la petite insinuation du Lynch. « Serais-je ton secret darling ? » Elle le taquine espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 12:05

vogue paris event, célébration
divna, les autres
Donatella et moi sommes en pleine discussion lorsque Vito Solderaba fait son apparition, avec à son bras une jeune femme, splendide. Je reconnais sa robe, du Dolce & Gabbana. D'ailleurs, celle qui la porte me dit quelque chose, son visage m'est familier, mais impossible de me souvenir d'où je la connais. Oh, quelle importance. C'est Vito qui attire les regards, dans son costume. Quelle élégance, il me fait un signe de tête, et dans ma plus grande gratitude, je lui accorde un léger rictus dans le coin de mes lèvres. Mon attention retombe ensuite sur Donatella, qui n'arrête pas de parler, parler, parler de sa fille, de ce qu'il veut faire plus tard. Quel ennui. Fort heureusement, Marc Jacobs, arrive pour me sauver. « Divna, love, how are you ? » « Oh god, you came ? That's great, I missed you so much darling. » Immédiatement nous nous embrassons, un long moment. Ça fait presque un mois que je ne l'ai pas vu. Marc et moi sommes très amis, depuis longtemps. C'est une amitié que je ne saurais pas expliquer, mais quand nous nous voyons, nous nous amusons. « Amazing event honey, like always, you do it so well. » « Ohw, you're so nice, come on let's take a drink. » Nous laissons alors Donatella qui se trouve vite fait bien fait de nouveaux amis, pendant que nous nous dirigeons au bar. Malgré la foule, je garde un œil sur Solderaba. Il doit briller ce soir, c'est l'occasion. Mais, que vois-je ? Ne serais-ce pas mon adorable Lou accompagnant.. Samson Lynch ? Depuis quand ces deux-là se connaissent, je suis outrée. Oh seigneur, et ils rejoignent Vito et sa brune, de surcroit. Mais c'est merveilleux, un vrai club de judas se forme à ma soirée. Que demander de plus. La bande ne m'inspire soudainement aucune confiance, il ne manque plus que la marocaine, et ils sont au complet. Fort heureusement, la cavalerie arrive. Alesya Fawkes accompagne Camillia, qui me rejoint, suivit d'une jeune fille totalement inconnu. Et je commence à me dire qu'il y a eu magouilles avec les invitations. « Bonsoir ! » Alesya est une top model extrêmement reconnue dans le monde de la mode, tout comme Camillia, donc bien évidemment, je la reconnais et lui sourit après qu'elle m'est fait la bise. « Bonsoir Alesya. » Et là, qui arrive ? Ma chérie ! « ¡Hola! » Nous nous prenons dans nos bras, très rapidement. Il semble qu'elle souhaite me présenter quelqu'un. « Violette, j’ai le plaisir … que dis-je ? L’honneur, oui, de te présenter Divna. La Divna. Et en passant, magnifique soirée darling. » « Merci chérie. » La pauvre enfant est déboussolée. Ça se comprend, elle n'est pas devant n'importe qui. Je tâche de sourire, pour la mettre à l'aise. « C'est pour moi un véritable plaisir et honneur de faire votre connaissance. Permettez-moi de vous dire à quel point vous êtes... remarquable. » Cette Violette me plaît de plus en plus. « Eh bien, merci beaucoup, profitez bien de la soirée Violette. On ne vit pas ça tous les jours. » Je reste réservée, l'air distinguée et presque hautaine. Fidèle à moi-même. Sans pour autant paraître désagréable. Je conserve ce même sourire retenu qui me rend aimable sans pour autant creuser mes rides. Elles m'abandonnent un instant, assez pour que la Versace me piège de nouveau. Et elle recommence, c'est insupportable. Par chance, Camillia débarque pour me sauver. « Tu sais que tu n’es pas obligée de discuter avec des poupées gonflables ? » Je pouffe légèrement de rire, avant de rétorquer. « Avec celle-là, si, c'est l'une des plus gros annonceurs du magazine. » Difficile de bouger avec tout ce monde. Ça y est, la soirée est lancée. Les musiques du moment commencent à passer. Les serveurs vont et vient, ça discute tendance et potins dans tous les coins. Quant à moi, j'entraîne ma meilleure amie plus loin, là où nous seront plus tranquille pour parler. « Lou est ici, avec Samson Lynch, cet empoté. Comment ce moins que rien connait-il Samson ? » La top model est au courant de tout, je lui raconte toujours mes aventures. Elles sont si intéressantes. Je mène une vie pleine de rebondissements. « Tu te souviens au Kong l'autre jour ? Je t'avais expliqué pour Lou Flores, l'éclairagiste avec qui je faisais mumuse. Et sa traînée de maquilleuse qui lui tournait autour. Il ne manque plus que cette incapable de marocaine pour que le club de mes fans soit au complet. »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 13:14

« si c'est trop chiant, je t'emmènerais dans un endroit extraordinaire. » Relevant mon regard sur lui, je souris doucement en voyant son regard doux et attentif. Eunji paraissait tel un enfant en ce moment même. Serrant doucement son bras je ne pus m’empêcher de sourire. Si au début il m’avait effrayé par son débit si intense aujourd’hui il était un garçon que j’aimais beaucoup et en qui j’avais une confiance aveugle. « Je suis pour. Tant que je suis avec toi, tout me va. » Susurrai-je en plissant le nez. C’est comme si sa présence renforcé la bulle dans laquelle je vivais. Sans lui, je redevenais la fille fragile que j’étais en temps normal. Une fois dedans, je regardais le monde qu’il y avait et je pouvais reconnaitre quelques têtes mais sans plus. Je n’étais pas non plus intime avec tout le monde. « Moi ? je connais le nom des créateurs de certaine tenues... » Ouais, pas besoin qu’il en dise plus. Il ne connaissait personne. Sentant sa main effleurer la mienne un frisson parcouru mon bras alors que je relevais le regard vers lui. Le suivant sans poser de question je souris faiblement avant de prendre le verre qu’il me donna. « J'ai des amis sensés venir. Si on arrive à les croiser, je te les présente, d'accord ? » Son souffle caressa lentement mon oreille alors qu’il s’était penché pour me parler. Hochant la tête je bus une gorgée du verre avant de regarder autour de nous. Il fallait guetter un peu le monde qui arrivait. « Ça va durer longtemps, tu crois ? je devrais peut être essayer de me faire des contacts...comme tout le monde. » Contact ? Le regardant je tournais le regard directement vers Divna. S’il y avait bien un contact à faire aujourd’hui c’était elle ! En plus elle était avec Camillia. Mon cœur se mit à battre un peu plus fort à cette pensée. Je vénérais Camillia et pas qu’un peu. Buvant entièrement mon verre pour prendre mon courage à deux mains, je le posais avant de me tourner vers Eunji. « Je vais te présenter l’organisatrice de la soirée, la rédactrice en chef de Vogue. La Brune c’est Divna Antigny. La Blonde avec elle s’est The top model de mon agence. Camillia Zlactov. » Inspirant j’attrapais sa main la serrant doucement avant de partir en direction des filles. M’approchant doucement, je m’arrêtais près de Camillia avec de sourire. « Divna, Camillia. » Dis-je en signe de politesse tout en hochant la tête. « Divna votre soirée est magnifique, tel qu’on l’attend de vous. Je vous présente Eunji Dumas il est styliste. Eunji, Divna Antigny et à mes côtés Camillia Zlactov une très grande mannequin de Ford Models. » soufflai-je en souriant faiblement.  Regardant Camillia je me penchais vers son oreille. « Ta robe est sublime, c’est toi la reine ce soir. » murmurai-je pour qu’elle seule entende.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 15:53

vogue paris event, célébration
divna, les autres
J'étais en train de parler avec Camillia, lorsque nous sommes interrompues par deux asiatiques, qui me sont complètement inconnus. « Divna, Camillia. » La jeune fille nous saluent, et je me tourne vers elle, le visage à peine souriant. « Divna votre soirée est magnifique, tel qu'on l'attend de vous. » Oh, elle me plaît celle-là. Soudain mon visage devient plus joyeux, plus expressif en l'écoutant parler. « Je vous présente Eunji Dumas il est styliste. Eunji, Divna Antigny et à mes côtés Camillia Zlactov une très grande mannequin de Ford Models. » Un styliste ? Intéressant, mais l'est-il assez pour que je m'intéresse à lui. J'en déciderai plus tard. « Ravie, mais je vous pris de m'excuser, je dois avoir une conversation très intime avec mon amie. Monsieur Dumas, profitez de l'évènement. Nous nous recroiserons plus tard, peut être. » J'essaye d'être polie, un peu. Pas trop quand même, je suis toujours moi. Sans attendre leur permission, j'entraîne Camillia encore plus loin, à l'abri de la foule, pour que nous puissions discuter en paix. « Là, on sera tranquille. » La soirée vient à peine de commencer que je ne sais déjà lus où donner de la tête. Je ne dois pas oublier mon discourt de tout à l'heure. Un moment important. C'est là que je donnerai mes bénédictions, comme mes malédictions. L'occasion pour moi de mettre en avant les talents de demain, les personnes à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Jeu 26 Juin - 17:42

Le regard glacé de la jeune mannequin balaye l’assemblée rapidement, comme si aucun de ces chers petits models ne méritent plus qu'un bref regard ennuyé. Eux, ces ambitieux, ces futurs ratés, ces semi-oubliés. Eux, trop serrés dans leurs robes chanel et leurs cotumes dolce&gabana. Eux, qui pensent pouvoir arriver à sa cheville, mais qui s’apparentent à des fourmis. Et dieu seul sait ce que Camillia, toute vêtue de gucci, peut faire à de pauvres petits insectes … Camillia repose finalement son regard céruléen sur son accessoire humain, alias Violette, tendre et jolie petite fille en quête de paillette, ou du moins, grâce à elle. Violette, qui d’ailleurs fait des efforts considérables avec son langage ! Bravo beauté, tu viens de gagner une image, ou une photo de Camillia, au choix.  Elle continue son cheminement, attrape une coupe de champagne du bout des doigts, n’en boit pas une goutte, esquisse un sourire légèrement fourbe en apercevant les jeunes gens qui se serrent les uns les autres, de peur de se faire manger cru. Un instant, elle aperçoit cette garce de Franny, la reluque de la tête aux pieds, sent ses lèvres s’incurver en un délicieux sourire moqueur puis retourne sagement la tête avant d’apercevoir Divna. Ni une, ni deux, la garce est à côté de l’organisatrice et la tire des pattes de cette … chose ?
« Avec celle-là, si, c'est l'une des plus gros annonceurs du magazine. »
Le business, toujours le business.  Camillia, elle est pire. Parce que même pour le business, elle ne supporte pas ces pimbêches entièrement plastiques, et pas recyclables. C’est pour ça qu’on l’aime, la jolie Camillia. Parce qu’elle n’a aucun remord à vous envoyer balader. Autant croire qu’elle a jeté son âme dans une des poubelles environnantes.
« Lou est ici, avec Samson Lynch, cet empoté. Comment ce moins que rien connait-il Samson ? »
Camillia boit une courte gorgée de sa boisson tout en fixant calmement l’assemblée, un léger sourire diabolique aux lèvres. Lucifer doit être le seul à comprendre comme elle aime cracher sur le dos des gens, et sur leur visage aussi. Elle n’aime pas trop se cacher. Franche ? Réaliste.
« Le petit peuple a de plus en plus de facilité à rentrer dans notre monde, que veux-tu. »
Elle hausse doucement les épaules tout en regardant l’entrée. Les gens entrent, ce sourire commercial aux lèvres, ce trop-plein de maquillage sur le visage, des cernes mal-cachés, des robes à deux centimes, c’est désespérant. Camillia soupire et boit une autre gorgée du délicieux élixir.
« Tu te souviens au Kong l'autre jour ? Je t'avais expliqué pour Lou Flores, l'éclairagiste avec qui je faisais mumuse. Et sa traînée de maquilleuse qui lui tournait autour. Il ne manque plus que cette incapable de marocaine pour que le club de mes fans soit au complet. »  
Camilla n’a pas besoin d’une quelconque réflexion. Elle n’oublie pas les gens, et encore moins les conversations. Elle hoche doucement la tête, sans même regarder sa compagne. Elle préfère scruter l’horizon, guetter le moindre faux-pas, et exterminer chaque défaut. Parce que ce soir, la renommée de sa tendre amie est en jeu, et elle ne laissera rien n’y personne gâcher ce moment. Tous à couvert, Camillia sort les griffes.
« Maquilleuse, marocaine, je crains savoir de qui tu parles. Garce est un mot faible, chérie. Tu es bien trop aimable. D’ailleurs, parlant d’étrangère, j’ai eu le loisir de croiser la putain à temps partiel. Je t’en avais parlé ce même jour. Aux vues de sa tenue, je l’avais bien cerné. Tout en transparence, je suis verte de jalousie. »
La fin de sa tirade est plus qu’ironique. Elle n’a rien à jalouser de cette femme qui lui inspire plus pitié que méprise. Elle ne la hait pas, elle ne lui donne pas tant d’importance, non, elle fait pire. Elle la regarde comme un adulte regarderait un enfant. Cette jeune femme, aussi laide puisse-t-elle être, a réussi à se faire une place, légère, mais une place quand même. Pour cela, elle ne la sous-estime pas. Mais elle ne la surestime pas. Cette imbécile ne vaut pas mieux que toutes les pimbêches du monde.
« Divna, Camillia. »
Elle tourne la tête vers l’étrangère et glisse un léger sourire sur ses lèvres. Soo. Aussi mignonne et bizarre soit-elle, la coréenne possède aussi une fascination consternante pour Camillia. D’où le sourire léger, d’où le hochement de tête amical en guise de salutation, d’où le sourire qui s’agrandit en vu de son commentaire chuchoté. Elle embrasse rapidement sa joue, et repart finalement avec Divna qui l’emmène. Tant pis. Elle parlera à la jolie Soo plus tard.
« Là, on sera tranquille. »
Camilla termine sa coupe de champagne, et avec un rictus mauvais, elle tapote l’épaule d’une convive qu’elle a vu un peu plus tôt. Mal habillée, pas du tout tendance, trop 2007, pas assez nouveau. Pas très grande dans le monde de la mode, pas assez petite pour être transparente, et bientôt, plus rien.
« Tiens-moi ça. »
Elle tend sa coupe à la jeune femme d’une vingtaine d’année, et en attrape une au passage d’un serveur. La brune, prête à protester, est réduite au silence suite à un mouvement clair et précis de la main de Cam qui lui intime plus que gentiment de débarrasser le plancher. Définitivement, Cam ne se lasse pas de ce petit jeu : elle le fait à chaque fois. Elle se retourne vers une Divna amusée. Elle hausse les épaules.
« Je n’aimais pas sa robe. », est la seule explication qu’elle fournit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Ven 27 Juin - 19:02

clac clac clac. le bruit de mes talons martyrisant l'asphalte résonne dans la rue. inutile de préciser que pippa, artémis, louison et moi sommes en retard. pour que l'on puisse pour une fois arriver à l'heure à une soirée où nous sommes tout les quatre conviés, il faudrait soit que nous soyons à des centaines de kilomètres les uns des autres sans aucun moyen de communication soit qu'on commence à se préparer une dizaine d'heure à l'avance ou alors que louison se trouve un autre chauffeur. je me retourne pour constater que pippa et artémis sont à la traîne, à quelques mètres de moi. « alleeeeez ! » je leur lance pour les encourager. au loin, j'aperçois la longue limousine noire stationnée le long du trottoir. je n'aime pas la voir là, parce qu'elle est synonyme de ces soirées particulièrement longues et ennuyantes. celles où il faut montrer ses jolies petites fesses moulées dans une robe de créateur hors de prix, sourire pour mettre en valeur son rouge à lèvre chanel et aller étreindre doucement tout le monde, l'air de dire « salut pétasse, t'as vu, j'ai le nouveau dior fragrance, tu sens comme il sent bon ? » comme si tout ceci avait un sens. au fur et à mesure que mes pas me rapproche du véhicule, je remarque qu'il brille de mille feux. j'en déduis alors que pierre, le chauffeur, est allé la laver avec toutes les précautions du monde. c'est l'un des plus vieux employés de la famille, fidèle au poste depuis plus de vingt ans. l'un de ceux qui inspire le respect. j'ouvre la portière que je laisse ouverte pour pippa et arté puis je me glisse à l'intérieur. « bonsoooooir ! » dis-je, en essayant de m'asseoir sur la banquette de cuir beige, douce et satinée. ils entrent à leur tour, le moteur ronfle et le voyage commence. louison n'habite qu'à quelques rues de là et le trajet est vite fait, la porte s'ouvre à nouveau et elle apparaît, divin ange blond. un sourire se pose sur mes lèvres, je vois qu'elle a déjà pris le pli du monde dans lequel elle vient à peine d'entrer et qu'elle sait exactement comment agir. je ne dis rien, je me contente simplement de lui faire comprendre qu'elle est parfaite pour ce soir, laissant pippa et artémis s'en charger. je sais qu'ils pensent la même chose que moi et ils n'hésiteront pas à lui faire part de leurs pensées. les rues défilent et changent, jusqu'à arriver dans le XVIe arrondissement, reconnaissable entre tous grâce à son architecture somptueuse. la limousine s'arrête devant l'hôtel, la foule et les journalistes se précipitent et les flash commencent à crépiter. je reste à l'intérieur quelques secondes, le temps d'apprécier le précieux calme encore un instant. « on se retrouve à l'intérieur, hein ? » je demande à artémis et pippa, prenant la main de louison dans la mienne. de toute façon, je ne compte pas rester avec les invités de premier choix toute la soirée. je sais qu'il y aura divna, bambi, camillia et eunji, le reste des invités me sont pour la plupart inconnus. puis j'ouvre la porte et ces bruits si familiers se font à nouveau entendre. les éclairs se multiplient, aveuglent, tétanisent mais il faut être belle. en toutes circonstances. même quand les yeux ne voient plus rien et que les sons ne sont que deux prénoms scandés dans l'anarchie la plus totale. eve par ci. louison par là. qui veulent dire, regarde moi, accorde moi ton plus beau sourire, fais vendre s'il te plaît. alors c'est ce qu'on fait, on sourit, l'air innocentes. parce qu'on l'est encore, innocentes, pures, vierges de tous vices. je lui tiens la main, fermement pour qu'elle ne me lâche pas, qu'elle ne se décroche pas, qu'elle ne s'en aille pas voguer au loin dans ce monde trop hostile pour elle. elle me suit, on monte les marches et c'est là que je remercie dieu de ne pas m'être étalée sur le tapis, là, devant tout ces journalistes et photographes de malheur. ça aurait fait la une, celle qui ne sait pas marcher sur ses échasses. mais finalement, je me rends compte que marcher avec des talons, c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas. le dernier flash immortalise notre entrée puis je pousse la porte vitrée de l'hôtel et l’atmosphère douce et chaude du hall d'entrée me rassure. maintenant, il faut que présente louison à divna. oui, tout de suite. il faut qu'elle voie à quel point elle est exceptionnelle si elle ne la connait pas déjà. je la vois, au loin, discuter avec ces top qu'elle aime tant. elles sont en pleine discussion mais je m'en fiche. on m'a dit de m'imposer alors je m'impose. « Divnaaaaaa ! » je lance à son attention, assez contente de la voir là, seul petit bout d'horizon familier dans cette immense salle. je m'approche d'elle, brise le cercle d'amies intimes qui l'entoure puis je la prends dans mes bras quelques secondes avant de me reculer. « tu es divine ! ta robe est sublime, vraiment ! » je la détaille, c'est vrai qu'elle est belle. un ange déchu tout droit sorti de l'enfer, belle à en faire pâlir plus d'une. je passe un bras protecteur autour de louison puis j'enchaîne : « louison est avec moi, tu te souviens, je t'en avais parlé ? » je lui en ai parlé des dizaines de fois, oui, mais peut-être pas assez pour qu'elle se souvienne de son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Ven 27 Juin - 19:28

Gaïa attendait cette soirée avec impatience. Tout le monde de la mode l’attendait, pour être tout à fait honnête. Chaque personne avait vibré d’impatience à l’idée de recevoir un carton d’invitation, voulant à tout prix être de la partie. C’était dans ce genre de soirée qu’on faisait les meilleurs rencontres, qu’on discutait avec les bonnes personnes et qu’on élargissait son carnet d’adresses. Et puis, toute soirée organisée par la grande Divna était forcément somptueuse. Le genre de soirée qui laisse des étoiles dans les yeux, et dont on parle encore pendant des semaines. Gaïa admirait Divna, son ambition et la force de caractère qu’elle possédait, lui permettant ainsi de se hisser à une place plus qu’influente et respectée. Elle faisait partit de ces prêtresses de la mode désormais, celles qu’on regarde avec de grands yeux dont on suit la nouvelle tendance sans même y réfléchir. Gaïa était heureuse de pouvoir la compter parmi ses amies, car elle savait qu’au moment propice, cela lui permettrait de faire décoller sa carrière, ainsi que celle de ses mannequins. Ce soir, Gaïa comptait bien repérer les bonnes personnes, histoire d’être certaine que son nom circule dans les sphères qui dirige le monde de la mode. Plus son nom sera grand et renommé, plus elle pourra amener ses mannequins en haut de la chaîne alimentaire. Sa plus grande fierté à ce jour reste Alesya. Gaïa ressent toujours un profond sentiment de fierté en la voyant défiler, en sachant qu’elle côtoie les plus grands et que sa carrière n’est pas prête de s’arrêter. C’est elle qui l’a amené là, qui a changé sa vie. Bien sûr, sans son corps, son caractère et sa beauté elle n’aurait jamais atteint le rang de top, mais sans un agent convenable, elle n’aurait pas pu arriver aussi haut. C’était un sentiment grisant, et Gaïa possédait une affection particulière pour Alesya. Sa première top. La première, qui sera bientôt suivie par des dizaines d’autres mannequins. Elle en était certaine.

Jetant un regard pétillant à Clary, elle enroula son bras autour du sien alors qu’elles arrivaient enfin au lieu de la soirée. Vu qu’elle avait été invitée, Gaïa pouvait amener une autre personne avec elle. Après un bref tour de son entourage, son choix c’était porté sur Clary, sa colocataire et amie de longue date. Assistante styliste, cela lui fera forcément du bien de rencontrer les plus grands. Elles s’étaient préparées ensemble, et Gaïa était plutôt fière de la robe qu’elle portait. Elle se ferait ainsi remarquer, mais pas trop non plus, ne devant pas voler la vedette aux principales stars de la soirée. En parlant de stars, elle repéra Divna des yeux à l’écart de la foule. Elle s’abstint d’aller la saluer en remarquant la présence de Camillia. Elle n’avait pas spécialement envie de voir la blonde. Elle chercha donc d’autres têtes familières, se disant qu’elle irait saluer Divna plus tard. Elle sourit en voyant Alesya non loin, et elle entraîna Clary avec elle. « Bonsoir Alesya ! » Elle la serra dans ses bras, heureuse de la voir. « Tu es vraiment splendide dans cette robe, comme toujours d’ailleurs. » Elle lui fit un sourire de connivence avant de se tourner vers Clary, glissant un bras dans son dos. « Clary, voici Alesya Fawkes, une de mes mannequins – et ma plus grande fierté. Alesya chérie, je te présente Clary Haseting, ma colocataire. Elle est assistante styliste actuellement. » Elle tourna la tête un moment en direction de Divna, vérifiant si elle était libre. Elle sourit en croisant le regard de son frère, Artemis, et elle lui fit un signe de la main, ainsi qu’à Pippa, Eve et Louison. Finalement, elle n’allait pas être trop dépaysée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Ven 27 Juin - 20:33

THE HUMAN BODY IS THE BEST WORK OF ART


Artemis, bien que Mère Nature, dans sa grande bonté ait décidée de le doter d'un cerveau, est, malheureusement pour lui, quelqu'un qui y va avec ses tripes. Parfois, il a de la chance. Et parfois, il se trompe lourdement. Rares sont les fois où il regrette réellement cependant de ne pas autant réfléchir que les autres et il se demande alors que Pippa et lui flânent derrière Eve, pas le moins du monde pressés comme s'ils ne sont pas déjà un tantinet en retard, de quel côté la pièce va tomber ce soir. Répondant à son « alleeeeez ! » d'encouragement par un très digne, très posh, « a queen is never late, eve, everyone else is simply... early! », il commence tout de même à presser un peu le pas, se souvenant de sa menace un peu plus tôt, entrainant de ce fait Pippa à sa suite, l'ayant déjà temporairement pardonnée pour son abandon, sachant qu'ils auront d'autres chats à fouetter ce soir s'ils souhaitent s'en sortir vivants. La limousine est là, fidèle au poste et avec Pierre en plus. Ravi, Artemis va lui donner une accolade alors que le chauffeur le regarde simplement avec un sourcil levé, zieutant son accoutrement mais ne pose aucune question, un pur produit de la famille de Beaugrand qu'il a déjà eu l'occasion de rencontrer par le passé en accompagnant Eve à diverses fonctions. Faisant galamment signe à Pippa de passer devant lui pour monter dans la voiture, il se glisse à sa suite et tente de ne pas regarder son téléphone, espérant sans y croire une réponse de Camillia mais non, rien. Pour les quelques minutes de trafic jusqu'à la résidence de Louison, Artemis ferme les yeux, se laissant aller contre le cuir qui embrasse délicieusement son dos nu et songe qu'il préférerait passer la soirée ici qu'au shangri-la à devoir serrer des mains et lustrer des égos dont il se fiche éperdument mais il est trop tard pour reculer, dorénavant. Louison est magnifique, évidemment et il ne tarit pas d'éloges pour la complimenter, perdant un peu le fil à un instant, essayant de la mettre à l'aise, quitte à devenir de plus en plus ridicule dans ses propos, le tout avec un grand sourire aux lèvres. La distraction est agréable et l'empêche de ressentir de la nervosité face à son entrée en scène.

« on se retrouve à l'intérieur, hein? » Artemis lui fait un clin d'oeil, agrémenté d'un sourire en coin alors que ses yeux pétillent d'amusement à peine contenu.  « évidemment, tu n'auras qu'à chercher les objets de murmures effarouchés, les hoquets de surprises et les admonitions acerbes pour nous trouver. » Eve sort et Artemis se tourne désormais vers Pippa, effleurant sa joue du bout des doigts, voulant la prendre en coupe mais ne souhaitant ruiner son maquillage. « J'espère que t'es prête. Si tu préfères ne pas être vue avec moi une fois à l'intérieur, je comprendrais, tu sais. » Il connait Pippa, s'il sait qu'elle ne va pas avoir honte de lui parce qu'il a choisi une tenue audacieuse, il a conscience qu'il va attirer bon nombre d'attentions et pas forcément les meilleures, accoutré comme il l'est et si elle se trouve avec lui, elle risque de ne pas avoir le temps de profiter de la soirée comme elle le souhaiterait. Prenant une bonne inspiration pour se donner du courage, il se hisse à son tour hors de la limousine, se tournant aussitôt vers l'intérieur et donc la dernière occupante, lui tendant la main pour l'aider à sortir. La tête haute, un sourire en coin aux lèvres, il ignore gaiement les murmures choqués qui se répandent déjà du côté des photographes, le choc est tel que la plupart en oublient de prendre une photo jusqu'à ce que Pippa émerge à son tour. Distraitement il entend son nom se répandre comme une trainée de poudre. Artemis Bloxham. Une journaliste, qu'il connait bien d'ailleurs, ose même le héler, « Artemis! Dis moi que tu ne portes rien en dessous! », ce qui le fait rire à gorge déployée, détruisant toute gêne ou appréhension résiduelles alors qu'il dirige son regard vers la direction du cri, « T'aimerais le savoir hein! », qu'il répond, avec un clin d'oeil et un sourire en coin plus accentué, recevant pour seule réponse un rire de sa part, avant qu'elle ne poursuive. « Qui n'aimerait pas? » Secouant la tête, la main fermement ancrée par celle de Pippa, il se contente de lui adresser un signe de la main avant qu'ils n'avancent enfin vers l'hôtel, après avoir posé pour quelques photos.

Une fois dans le hall, un bref coup d'oeil aux alentours lui indique la position de Gaïa qui lui sourit, accompagnée de sa colocataire Clary. Nul doute qu'elle n'a pas encore prêté attention à sa tenue ou elle ne lui sourirait pas comme ça. Cependant il lui rend automatiquement son sourire avant de continuer son inspection de la pièce et trouve aussitôt Eve et Louison, en compagnie d'une belle femme qu'il reconnait comme étant Divna pour avoir vu sa photo épinglée dans la page éditoriale de Vogue, sans compter les nombreuses photos personnelles d'Eve, mais également... Camillia. Sa robe est courte, noire, mettant en valeur ses jambes, dévoilant ses épaules et Artemis sent son estomac se tordre rien qu'à la regarder, se souvenant de l'échange un peu virulent par sms, et pourtant, il ne peut pas détourner les yeux, souhaitant voir de première main sa réaction outrée face à sa tenue des plus osées et le sourire en coin revient, parachevant son look de bad boy, l'air de la défier du regard. Allez, Cam, Allez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Ven 27 Juin - 20:53

Le téléphone vibra, extirpant Louison de ses pensées. Elle s'empressa de saisir le petit objet, lut rapidement, et son souffle se coupa. Eve, sa jolie Eve, l'Eve de toujours, l'avait invité à un événement des plus important pour la carrière de la petite De Faust. Mon dieu. Elle sautilla de joie, un peu partout, laissant échapper des cris de joie (plutôt muets, parce que Louison n'avait pas suffisamment de voix pour réellement crier), déformant le pauvre canapé. Oui mais voilà, c'était ce soir, et c'était la première fois qu'elle devrait participer à un tel événement. Elle était perdue. Sa tête tournait, la joie était mêlée à un stress qui lui donnait des hauts le coeur.
Elle se rassit, et se calma un peu. Quelle robe. Quelles chaussures. Il y avait des gens importants, à cet événement. Elle n'était que New Face, elle ne pouvait pas se permettre de faire d'erreurs. Et si elle en faisait, c'était raté. Surtout qu'elle accompagnait Eve de Beaugrand, et que cette dernière n'était sûrement pas seuls. Dans tous les cas, ils avaient une renommée qu'on ne pouvait pas nier. Elle enfila une robe et des chaussures dont elle ne connaissait ni la provenance, ni la raison de leur achat. Sans doute avait-elle prédit l'avenir. Elle voulait faire bonne figure, mais vu son état de panique, on aurait plutôt dit une surexcitée désorientée. Et voilà que Eve était déjà arrivée. Elle était avec Artemis et Pippa, elle ne connaissait que Artemis, mais Pippa avait l'air adorable. Elle n'eut pas le temps d'embrasser ses parents que déjà, ils étaient dans la limousine. C'était la première fois pour elle, pour eux ça semblait si familier. Elle ne voulait pas avoir l'air de découvrir, elle voulait qu'on pense qu'elle avait l'habitude. Il fallait que son anxiété déguerpisse. Heureusement, Artemis semblait deviner sa détresse, et la complimenta, en en rajoutant un peu, c'était sûr, ce qui fit énormément sourire Louison. Merci, Artemis.
Puis SPLASH. Agrippée au bras de Eve, elle plongeait déjà dans les abysses peuplées de requins. Elle observa du coin de l'oeil Eve agir. Comment faisait-elle? Sourire, sourire, sourire, toujours. Malgré les flashs, les chaussures qui font mal, et le bruit. Au fond, Louison avait un peu peur. Son sourire n'était sûrement pas à la hauteur, pensait-elle. Elle entendit quelques "LOUISON!"; comment la connaissaient-ils? Puis le carnage s'estompa. Louison sentait déjà ses talons s'écrouler, elle n'était pas à l'aise dans ces chaussures là. Elle aperçut Gaïa, qu'elle salua de loin avec un très grand sourire. Quelle joie de la voir ici, quel soulagement. Puis elles arrivèrent auprès de Divna . L'organisatrice de l'événement. Et surtout, la grande Divna. Louison en eut le souffle coupé. Elle ne savait pas réellement quoi dire. Elle écoutait juste Eve la présenter. Bonsoir Divna. Magnifique événement, vraiment! Eve a raison, vous êtes resplendissante.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
avatar



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Ven 27 Juin - 22:28

« J'espère que t'es prête. Si tu préfères ne pas être vue avec moi une fois à l'intérieur, je comprendrais, tu sais. » je lève les yeux au ciel, je sens les doigts d'Artémis effleurer mon visage et je finis par sourire. « t'inquiète, t'es beau. », je lui sors, je lui claque un gros bisou sur la joue pour qu'il ai une marque de rouge, avant de finalement sortir de la limousine avec lui. et j'sais même pas c'que j'fous là, en fait, au milieu des photographes. j'sais même pas pourquoi j'ai limite autant insisté pour venir alors que je sais pertinemment que Divna va tout faire pour me jeter dehors dès que j'entrerai dans son champ de vision. je ne sais pas, et pourtant, je reste là. ma main est accrochée à celle d'Artémis, pendant que celui-ci expose sa tenue aux photographes de l'entrée. et moi, moi, j'me tiens droite comme un piquet, tentant de rester digne mais souriante fasse aux caméras. je n'ai pas fais de faux pas vestimentaires, je sais comment m'habiller et je sais que je ferai quand même sensation. montée sur des chaussures à talons Yves Saint Laurent noires, je me concentre tout de même pour ne pas trébucher en montant les quelques marches qui nous séparent de l'entrée de l'hôtel. je sais marcher avec des talons, mais je dois admettre que j'admire les mannequins pour leur self-control quand il s'agit de défiler avec des talons. il suffit que ta cheville se barre en couille et c'est terminé. et ça, ça, ce serait impossible à gérer pour moi. ma concentration est telle que j'arrive à peine à ressentir vraiment ce qui se passe autour de moi. j'm'arrête au milieu des marches parce qu'Artémis me retient et qu'il semble discuter de sa tenue avec une de ses potes journalistes. j'me marre, évidemment, parce que leur échange est drôle. et mine de rien, ça me permet de me dérider un peu.

mais une fois à l'intérieur, je regarde les gens. pas de Mick, que j'attends avec la plus grande impatience. pas de Khadî, apparemment. zut alors, j'ai besoin d'eux pour espérer passer une bonne soirée... j'regarde Arté, j'serre sa main dans la mienne et on s'avance dans la salle. mon regard divague, je cherche Eve et Louison du regard, que je finis par trouver en grande discussion avec Divna. bon, tant qu'elle est obnubilée par la beauté des deux blondes, tout va bien pour moi. j’aperçois Eunji et Soo dans un coin, alors un sourire éclaire mon visage. je ne vois pas Sara non plus malgré avoir jaugé du regard la plupart des personnes présentes, et j'ai peur qu'ils ne viennent pas, tous. par contre, j’aperçois Samson et ça me rassure un peu. « dis, y'a Eunji, tu viens avec moi ? », que je dis à Arté tout en le tirant avec moi, ma main toujours fermement fermée sur la sienne. du coup j'vais les voir, lançant un « hiiiii! » aussi jovial que possible. et puis j'regarde Eunji, avant de lancer : « regarde, c'est qui le génie qui a créé cette combi ? », c'est lui, évidemment. « comme quoi, une collection femme, ce serait pas une mauvaise idée, tu crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Sam 28 Juin - 0:23

vogue paris event, célébration
divna, les autres
J'adore Camillia, mais parfois, elle réagit vraiment comme une véritable garce. C'est ça qui est drôle. Presque aussi mauvaise que moi. Cette pauvre femme n'a rien vu venir. Quelle honte de porter une telle horreur à un évènement aussi chic. Heureusement, ma meilleure amie s'en est chargée. « Je n'aimais pas sa robe. » J'en rigole encore plus. Avec tout le mépris dont je peux faire preuve, je regarde la jeune femme mal à l'aise, s'éclipser au loin. « Quand on dit que le orange annonce les trucs moches, c'est elle qu'on prend comme exemple. » Une orange en pleine putréfaction. Une horreur. Que quelqu'un vienne vite m'éblouir ! Le souvenir de cette torture pour les yeux me donne la migraine. Et mes prières s'exaucent lorsque je vois ma Eve chérie débarquer. « Divnaaaaaa ! » à sa vue, mon visage s'illumine. Eve est mon rayon de soleil, ma petite princesse, ma filleule adorée, à jamais dans mon cœur. C'est un réel bonheur de la voir à ma soirée. Sans attendre, je la sers tout fort contre moi. « Tu es divine ! Ta robe est sublime, vraiment ! » Oh, elle est adorable. Je rougirais presque. « Et regarde-toi ? Somptueuse dans cette robe, mais, c'est la Proenza Schouler que je t'ai offerte ? » Couvrir ma filleule de cadeau est l'un de mes passe-temps favoris. Cette robe en faisait partie. Et la voir la porter ce soir, me remplit le cœur de joie. Eve n'est pas venue toute seule. Je m'attendais à la voir aux bras d'un séduisant jeune homme que je pourrais complimenter, mais non, à la place, je découvre cette blonde platine étonnante et scandaleusement jeune. « Louison est avec moi, tu te souviens, je t'en avais parlé ? » Louison, Louison. Oh mais oui, bien sûr. Louison de Faust. Mère connait ses parents. « Oui bien sûr. Louison de Faust. Merci trésor, tu es gentille. » Que de compliment ce soir, je suis aux anges. Tout le monde semble apprécier l'évènement. C'est donc un succès total. Du début à la fin. « Donc Louison, tu es chez New Madison c'est bien ça ? J'espère que Peter n'est pas trop envahissant. Je sais qu'il aime garder ses filles à l'œil. » Dis-je sur un ton amusé. Elle porte une robe Elie Saab absolument merveilleuse. Elle lui va à ravir. Un excellent choix. Et il est rare que je dise cela en le epnsant vraiment. C'est pourquoi je garderai ces pensées pour moi-même. « Profitez de l'occasion pour rencontrer du monde et je suis certaine que.. » Non, mes yeux doivent me mentir. Je vois clair ou le champagne a déjà trop d'effet. Au milieu de la population habillée de haute couture, j'aperçois un jeune homme. Et alors ? Me diras-tu. Et Alors ? Mais, mais, cet homme est en kilt ! Je m'immobilise en le fixant avec insistance. Dieu qu'il est beau. Mais quel culot d'oser arriver à une telle soirée, les muscles à l'air, à la mode irlandaise. J'adore. « Les filles, il me semble que nous tenons là le joyaux de notre soirée. » D'un geste de la tête, j'indique à Eve, Louison et Camillia d'observer l'audacieux qui se tient là-bas, aux bras de PIPPA COOPER« QUOI ? Comment cette vulgaire blogueuse d'internet a-t-elle fait pour rentrer ? C'est un scandale ! Sécurité ! » Mon sang ne fait qu'un tour. Je suis véritablement furieuse. Elle n'a pas à être ici. Comment ose-t-elle se montrer à un évènement aussi important pour vogue. « SÉCURITÉ ! » Il est hors de question qu'elle reste là plus longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Sam 28 Juin - 10:11

La pauvre jeune femme repart comme elle est venue, vêtue de cette horrible chose, mêlant une meringue, avec les couleurs d’un cake bon marché. Littéralement horrible. Camillia sourit à quelques-unes de ses connaissances, un sourire léger empreint d’un surplus de je ne sais quoi, faisant de ce banal sourire un cadeau aux photographes lors des shootings. Or, pour cette fois, Camillia se contente de faire bonne figure, mais la jolie blonde, elle commence à s’ennuyer ferme. Les gens passent, marchent, s’éloignent, la saluent calmement, commencent à lui raconter quelques petits potins, et certains mêlant même Divna, ainsi, ils chuchotent à son oreille pour que l’organisatrice n’entende rien. Comme ils sont stupides. Peu après, elle se rapproche encore de la beauté française et entend rapidement la voix mélodieuse de feu une personne qu’elle appréciait un peu. Camillia n’a jamais été douée pour aimer les gens, de toute façon. Les détester, c’est moins fatiguant. On voit donc entrer Eve, puis parvenir au duo qu’elle et Divna forment. Elle est accompagnée d’une jolie blonde dont Camillia ne pourrait vous dire le nom. Ah, et bien, il semble qu’elle se nomme Louison. Typiquement français.  Elle a les yeux rivés sur cette porte qui s’ouvre, encore et encore. Elle tente en effet d’oublier la présence d’Eve, pour ne pas faire de scandale auprès de Divna. Parce que la jolie mannequin, elle ne la supporte plus. Depuis qu’elle a tenté de lui faire la leçon. De lui dire, ce que tu fais avec Artemis, c’est mal. C’est mauvais pour lui. Sauf que Camillia, elle ne fait rien, si ce n’est le porter au sommet. Avec elle, en tout cas. Elle entend vaguement des murmures, des coups de coudes, les regards se braquent sur la porte, mais Camillia ne voit rien. Elle n’y prête plus attention un instant, sirotant sa boisson quand Divna lui montre ledit joyau.
Putain.
Artemis, dans une foutue tenue sortie de je ne sais ou. Avec son putain de sourire parfait.  Et elle se surprend à ne pas en rater une miette, le détaillant de la tête aux pieds. Elle sent ses lèvres s’incurver en un petit sourire trop méchant pour ne pas être naturel, avant qu’elle ne termine sa coupe et la donne à une serveuse qui passait par-là. Elle n’oublie pas de détailler Pippa de la tête aux pieds. Pas mal. Et elle se souvient bien du « Dingue de toi » suivi d’une grimace à en faire pâlir un macaque. Dieu, que c’est bon de s’amuser avec elle. Elle se tourne vers Divna et lève les yeux au ciel. Un joyau ? UN JOYAU ? Non mais franchement. Elle veut bien que Divna ne tienne pas le champagne, ok, ok, ça, c’est bon. Mais un joyau, franchement ? Quelle est sa marque de maquillage ? Elle fait peut-être une allergie … Camillia souffle très légèrement, commençant  à avoir plutôt chaud sous l’énervement, et décide de ne pas lui en décoller une … maintenant. Elle lui proposera un match de boxe, pour lui faire les muscles, en profitera pour le frapper, frapper, frapper, jusqu’à ce qu’il n’ose plus sortir aussi peu vêtu de sa vie. Et ensuite, peut-être, elle fera semblant de s’en vouloir de l’avoir défiguré.
« Divna, es-tu sûre que personne n’a glissé quelque chose dans ton verre, chérie ? »
Le chérie est plus qu’ironique, cette fois. Peut-être n’a-t-elle pas compris l’allusion, quoi qu’il en soit, elle s’éloigne du petit groupe, serre sa coupe entre ses doigts, la finit, la donne encore une fois à la fille de l’autrefois (double attaque.) et à l’intérieur, elle maudit une bonne centaine de fois Artemis. Elle doute, je l’étrangle maintenant ou j’essaye la torture ? Peut-être que le démembrer sera plus intéressant … Et pendant une bonne minute, elle réfléchit à comment le tuer, en passant de l’écartèlement à la crucifixion. Elle souffle trois fois et continue d’avancer vers lui, avec ce petit sourire qui ne crie qu’une seule chose : cours. Vite. Mais je te retrouverais toujours. T’es fini. Je vais te tuer. Te découper en petit morceau. Elle lance un regard noir à Pippa, avant de lui faire un petit signe style, bye bye, et voit la sécurité qui commence à s’approcher. Pendant ce temps, elle attrape le bras d’Artemis sans manquer d’y enfoncer ses ongles, quitte à ce qu’il saigne, rien à faire. Elle continue avec son fameux sourire et commence à l’éloigner vers un serveur, avant de lui tendre une coupe. Trop gentille. Camillia finit son champagne avant de s’éclaircir la voix et de parler tout doucement.
« Tu as de la chance, Divna te trouve à son goût. Moi, très peu. Et je préfère t’annoncer de suite que tu ne m’approcheras plus jusqu’à ce que les journaux en ait fini avec cette historie, autant te dire longtemps. »
Camillia ne parle pas beaucoup, mais quand elle s'y met, elle parle vite, beaucoup, recherche chaque mot avec minutie. Elle insiste sur le longtemps. Comme elle aurait pu insister sur le peut-être dans le sms. Elle hausse les épaules, tout en continuant de torturer son pauvre bras, avant de lui donner sa propre coupe avec un petit sourire, qui lui dit gentiment : je vais m’occuper de toi, t’en fais pas, mais pas devant tout le monde.
« Tu te souviens, je t’ai dit de devenir unique…Or,  je ne t’ai pas dit de t’habiller comme un gogo danseur écossais vêtu pour le carnaval de son petit village entièrement constitué d’agriculteurs alcooliques qui n’ont pas vu de femmes depuis des millénaires et qui se contentent des vaches de leurs prés. »
Après sa longue tirade, elle boit d’un cul sec la coupe de monsieur. Si elle continue comme ça, elle va surement finir pompette. Quoi qu’il en soit, elle regarde d’un air satisfait les marques sur son bras, place les deux coupes dans ses mains, et s’apprête à s’éloigner.
« Débarrasse-moi de ça, tu seras mignon. »
, elle parle d'une voix forte, cette fois, pour que personne ne rate la jolie appellation. Marque d'affection pour le monde, et synonyme d'une menace de mort pour Artemis. Elle finit par s’échapper complètement, retrouvant sa place à côté de l’organisatrice, et ne jette plus aucun regard à ce qui a été son apprenti et qu'elle ne considère comme une vulgaire prostipute; Oh, ça ne marche pas au masculin ?
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Duval
avatar



Avatar : kate moss.
Crédits : alcaline.
Messages : 459
Nationalité : française.
Réputation : 10026

MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   Sam 28 Juin - 10:54

Gabrielle avance hors de la limousine, suivie de près par Fan, sa new face, manifestement impressionnée par ce qu'elle est entrain de vivre. pourquoi une new face est-elle à une soirée de ce type avec Gabrielle ? simplement parce que Gabrielle se doit de faire de la pub à son agence et à ses mannequins. une new face d'une beauté aussi parfaite que celle de Fanta ne sera qu'une bonne chose pour Ford. elle passe une main dans ses cheveux, regarde Fanta sortir de la limousine et avance de quelques pas, parfaitement à l'aise sur des talons qu'elle n'a pourtant jamais porté auparavant. être ex-top model ne lui a pas fait perdre quoi que ce soit de son savoir faire dans le métier. Gabrielle sort une clope de sa pochette, des Vogues, plus pour l'image qu'autre chose et l'allume aux portes de l'hôtel. le personnel la regarde, choqués, mais n'osent rien dire. de toutes façons, Gabrielle s'en fout, elle a tous les droits ici comme ailleurs. et puis c'est toujours en tirant sur sa cigarette qu'elle arrive à la salle de réception, toujours suivie de sa disciple, à laquelle elle n'a pas encore adressé la parole depuis les quelques indications qu'elle lui a donné dans la limousine. et puis elle entre, jauge la salle, repère Divna tout d'abord, qui a l'air de clairement péter un câble. cette même Divna est accompagnée de Camillia, top model de chez Ford, une nana avec beaucoup moins de beauté animale que Gabrielle en a toujours eu. elle a d'ailleurs toujours du mal à s'expliquer que cette blonde en soit arrivée aussi loin. enfin... Gabrielle avance toujours, presque comme si elle défilait dans sa robe classe et convenant parfaitement à son âge. cap sur Divna, qui hurle. Gabrielle se fait presque bousculer par un mec de la sécurité, ce qui ne lui plait pas du tout. lorsqu'elle arrive devant Divna, Gabrielle lance, « ta sécurité m'a bousculé ainsi que ma jeune mannequin, Fanta. tu ne les as pas breafé avant de venir ? la délicatesse, ils en font quoi ? », elle fait un mouvement des cheveux à la Loréal. « la soirée serait parfaite si tu évitais de faire des vagues pareilles Divna, c'est quoi le problème ? », qu'elle demande. Gabrielle n'aime pas ce genre de rebondissement. sauf attaque physique sur sa personne, jamais Gabrielle n'appellerait la sécurité. sachant que la nana en question se trouve à près de 30 mètres, cela lui semble totalement disproportionné. enfin, c'est pas ses oignons. Camillia s'avance vers elles, Gabrielle la regarde sans un sourire. « bonsoir. », par politesse. mais il est clair que Camillia n'a jamais fait partie des mannequins chouchou de Gabrielle. elle a au moins le mérite d'avoir réussi à monter sans son aide. et puis Gabrielle regarde la salle. un mec à moitié à poil et en kilt, un peu à la vendeur Abercrombie est au milieu de la salle, et Gabrielle l'a déjà repéré. y'a quelques mannequins de chez Ford, mais rien de folichon. mis à part Samson, qui a quand même trouvé le courage de venir après être passé dans son bureau pour avoir renversé son verre sur Divna. Gabrielle lève la main afin d'appeler un des serveurs portant une dizaine de coupes de champagne afin de pouvoir se désaltérer. « prends Fan, prends. », qu'elle lance à sa new face qui ne semble pas très à l'aise jusqu'à présent. peut-être que ça la déridera un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENT N°1 ☞ NEW VOGUE PARIS BIRTHDAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Le Grand Paris
» boutique MUFE pro sur Paris
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie
» (75) Archives de Paris, mises en ligne supplémentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODELS :: Après l'effort... :: le reste de paris-