AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Elle se déhanche, bouge doucement sur une musique qui maintenant enivre nos journées. Pourtant on s'en balance bien de la Valentina, de son escapade à Rome et de ses désirs de dolce vita, Elle vit dans nos crânes, avec son petit sourire mutin. It's wonderful, c'est comme ça. Depuis qu'on est gosse, on grandit à travers des spots publicitaires, des affiches aussi grandes que nos mères, fasciés brillant sur les immeubles parfois gris de Paris. On sifflote la musique de la dernière pub à la mode, inconsciemment pris dans l'engrenage, c'est qui ce type déjà ? Paolo Conte ? Si efficace. On rêve de liberté, de femmes modernes, du pantalon de Coco Chanel à la jupe asymétrique qu'on trouve dans n'importe quelle boutique de prêt-à-porter. Parce qu'il y a cette femme, dans notre dernier Vogue qui la porte tellement bien, et ce parfum, dieu ce parfum, si Hermès a l'air si sauvage, si libre, alors notre homme le sera aussi. Ce serait si beau, n'est-ce pas, d'être cet homme-là ? On les désire, férocement. Cet homme, cette femme. C'est l'histoire, d'une perfection calculée à la mèche près, la notre, la votre.


17400
14000
35100
models © 2013/14, toute copie partielle ou intégrale est prohibée, optimisé sous chrome.


aeroplane

7feetunder

Partagez | .
 

 S&S ~ The working day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: S&S ~ The working day   Mer 25 Juin - 14:26


SIMON & SOOHYUN
The working day




Je venais tout juste d’arriver à l’agence que la bookeuse me sauta dessus à m’en faire presque tomber. « Ou tu étais ?! Je t’appelle depuis au moins une heure ! » Cherchant mon téléphone je checkais les appels en absence. Son premier appel datait de dix minutes. Une heure ouais, bien sûr. « Ça fait juste dix minutes… Qu’est-ce qui se passe ? » « On a besoin de toi, alors pas de question, suis moi. » Hein ? M’attrapant le poignet, je cru qu’elle allait m’arracher le bras et qu’il allait partir comme un lego. La suivant, sans trop de choix elle m’amena au studio photo. J’avais un shooting ? Ah bon ? Je l’écoutais parler, comprenant un mot sur six. Doucement wow. Je ne suis pas française. Quand c’est qu’elle le comprendra ? Sérieusement ? J’avais du mal… Le temps de comprendre et tout. En plus elle mâchait ses mots. Est-ce que j’avale mes mots moi quand je parle ? Bon okai… Si on était à Mokp’o je parlerai le dialecte de Jeolla. Et elle ne comprendrait pas un mot de mon coréen, mais soit. Arrivant dans le studio, je saluais tout le monde avant de suivre la maquilleuse et la coiffeuse qui m’attendait. Je ne savais toujours pas le concept, mais soit pas bien grave. Si j’étais une grande timide dans la vie. Une fois derrière l’objectif, j’étais quelqu’un d’autre. Si seulement ma vie entière pouvait se passer aussi bien que derrière l’objectif. Je me souvenais encore de l’agent à Séoul qui m’avait repéré. Il m’avait apprécié justement pour mon côté fragile et doux. Fermant les yeux, je laissais faire la maquilleuse m’endormant presque sur le siège avant de devoir les rouvrir pour qu’elle puisse maquiller le reste de l’œil. Totalement prête, je m’habillais d’une jolie robe, un peu le style rétrograde, qui me plaisait bien d’ailleurs. Me regardant dans un miroir, j’avais l’impression d’avoir rajeunit. Je paraissais telle une petite enfant pure et innocente. Souriant faiblement sous cette vue, je quittais la salle avant d’entrer dans le studio ou un garçon était là. Apparemment je posais avec lui. Je n’avais pas osé redemander ce que je devais faire. Le moulin à parole n’aurait pas apprécié. M’approchant de lui, je souris à peine, vraiment à peine. « Bonjour, Soohyun. » marmonnai-je faiblement avant que justement le moulin à parole ne vienne vers nous. « Ah Soo, prend soin de Simon le temps du shooting, il est… nouveau si je puis dire. » elle avait dit ça d’un ton un peu exaspérant. Pourquoi ? Me tournant vers elle, je la regardais partir avant de me tourner vers le fameux Simon. Qu’est-ce que je pouvais dire ? Sérieusement ? Je ne savais pas quoi dire moi. « Euh… J’ai du chocolat dans mon sac si tu es stressé. » Dis-je en pointant la salle du doigt. Génial, ça lui faisait une belle jambe tiens.


Revenir en haut Aller en bas
 

S&S ~ The working day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» WORKING WOMEN À L'ITALIENNE - Le combat pour la parité
» Sac seau Comptoir des Cotonniers en Camel
» La working girl: Sophie Talneau
» Edition Limitée Birchbox Working Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODELS :: Au boulot ! :: studio photo-