AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Elle se déhanche, bouge doucement sur une musique qui maintenant enivre nos journées. Pourtant on s'en balance bien de la Valentina, de son escapade à Rome et de ses désirs de dolce vita, Elle vit dans nos crânes, avec son petit sourire mutin. It's wonderful, c'est comme ça. Depuis qu'on est gosse, on grandit à travers des spots publicitaires, des affiches aussi grandes que nos mères, fasciés brillant sur les immeubles parfois gris de Paris. On sifflote la musique de la dernière pub à la mode, inconsciemment pris dans l'engrenage, c'est qui ce type déjà ? Paolo Conte ? Si efficace. On rêve de liberté, de femmes modernes, du pantalon de Coco Chanel à la jupe asymétrique qu'on trouve dans n'importe quelle boutique de prêt-à-porter. Parce qu'il y a cette femme, dans notre dernier Vogue qui la porte tellement bien, et ce parfum, dieu ce parfum, si Hermès a l'air si sauvage, si libre, alors notre homme le sera aussi. Ce serait si beau, n'est-ce pas, d'être cet homme-là ? On les désire, férocement. Cet homme, cette femme. C'est l'histoire, d'une perfection calculée à la mèche près, la notre, la votre.


17400
14000
35100
models © 2013/14, toute copie partielle ou intégrale est prohibée, optimisé sous chrome.


aeroplane

7feetunder

Partagez | .
 

 IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mar 24 Juin - 22:17

19 heures - "elle est où ma robeeeeeeeeee?" je lance à travers l'appartement. allongée au milieu de ma chambre, entourée de murs de vêtements, je fixe le plafond pour tenter d'éviter la crise de nerfs. moi et le rangement, ça a toujours fait plus que deux. pourtant, là, j'étais presque certaine d'avoir rangé la robe commandée depuis des mois dans son étui et l'avoir posée sur mon lit ce matin. je me redresse lentement, passant une main dans mes cheveux puis je me lève. j'aperçois mon reflet dans le miroir et c'est là que je me souviens que je ne suis pas prête. non, absolument pas. pas coiffée, pas maquillée, pas habillée. et dans une heure, je dois aller chercher louison pour l'emmener à la soirée. je m'approche de l'encadrement de la porte pour y glisser discrétement ma tête. "dites, c'est pas vous qui l'auriez par hasard?..." je demande, plissant les yeux, tout à coup transformée en membre de l'inquisition. bah oui, ça m'était pas venu à l'idée avant mais... si je la trouve pas, c'est sûrement eux qui l'ont. ça m'étonnerait pas, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mar 24 Juin - 22:48

dans le milieu de la mode, il y a deux sortes de gens, ceux qui se préparent durant des heures entières et affectent un look disant qu'ils ne se sont pas vraiment foulés non plus, comme s'ils n'avaient pas stressés à propos du moindre détail pour que tout soit parfait et il y avait des gens comme artemis qui se trouvait encore sous la douche, à dix-neuf heures, faisant sa plus belle interprétation de la isla bonita, le tout en se déhanchant sous le jet, pas le moins du monde pressé, lorsqu'il entendit eve crier, "elle est où ma robeeeeeeeeee?", interrompant de ce fait le ma-gni-fi-que concert qu'il leur donnait et gratuitement, si c'est pas beau la vie... enfin bref, eve avait une question alors, « QU'EST-CE QUE J'EN SAIS? », merci pour les murs porteurs soundproof, hein? décidant qu'il avait assez trainé, il se rinça rapidement, se sécha sommairement puis enroula la serviette autour de sa taille avant de quitter la salle de bain pour se diriger vers sa chambre lorsqu'il tomba presque nez à nez avec eve qui sortait enfin de la sienne. "dites, c'est pas vous qui l'auriez par hasard?...", sous son regard suspicieux, artemis leva les deux mains en l'air, secouant rapidement la tête, l'air universel pour dire nope, j'sais pas de quoi tu parles, j'suis innocent, j'ai un alibi, j'étais au cinéma. fort heureusement que sa serviette était bien nouée autour de sa taille parce qu'il s'était rappelé un peu trop tard qu'il était tout nu en dessous. passant une main dans ses cheveux encore mouillés, il pointa du pouce la chambre de pippa. « t'as essayé chez notre fashionista? c'est là que je commencerais ma recherche si j'étais toi, parce que sans offense, babe, mais qu'est-ce que je ferais avec ta robe, moi? » bon, c'est vrai qu'il avait déjà porté des habits féminins, merci pippa, mais quand même, il n'aurait jamais osé porter cette robe . Il était fou, mais quand même, pas à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
avatar



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mar 24 Juin - 23:27

elle tombe franchement bien cette robe, c'est parfait. parfait. et si à moi, elle me va bien, alors il est certain qu'Eve la portera d'autant mieux et qu'elle sera juste une femme fatale dans celle-ci. j'suis presque jalouse. pas que la mienne soit laide, bien au contraire, mais celle-là est wow. vraiment wow. t'façon on préfère toujours les trucs des autres aux siens j'crois. même si j'suis fière de ma robe et que j'vais être contente de me pointer avec à cette soirée. juste pour voir pâlir de jalousie Divna. enfin bref, cette robe est superbe. et puis j'entend la voix d'Eve s'élever dans les airs. elle est où sa robe ? sur mon cul. j'réponds pas, j'entends Arte qui cri qu'il ne sait pas. j'l'entend de nouveau qui demande si c'est pas nous qui l'avons. bah si, effectivement. enfin moi, pas lui. et puis j'l'entend dans le couloir, entrain de dire que c'est sans doute moi qui l'ai. « BALANCE ! », que je crie depuis ma chambre. bon, va falloir la quitter cette robe, j'me regarde une dernière fois dans le reflet du miroir et décide d'abaisser la fermeture non sans mal afin de la remettre sur le cintre et de la rendre à Eve. et puis finalement, je sors en petite culotte et soutien-gorge dans le couloir pour la donner à Eve. « elle est belle, elle va trop bien t'aller. », que je lui dis en la lui donnant, non sans risquer de laisser couler une larme. « j'veux qu'elle apparaisse dans un de mes articles sur mon blog. elle me va trop bien, à moi aussi... », que je dis, en faisant mon ptit regard de chat battu. y'a plus qu'à espérer. j'regarde Arte, à qui je fais un clin d'oeil en annonçant : « tu m'excites dans cet accoutrement... rrrr! », et puis j'me marre et j'tourne les talons pour aller chercher ma robe.

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mer 25 Juin - 12:20

pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? oui, cette phrase prend tout son sens lorsque l'on voit l'état actuel de ma chambre. elle pourrait très bien faire office de scène post-apocalyptique dans un des films à succès de roland emmerich, j'en mettrais ma main à couper. sortant de ma chambre pour rejoindre arté, encore trempé de la douche dont il vient seulement de sortir, je finis par le croire. il a l'air tout innocent dans sa serviette qu'il a fermement essayé d'accrocher autour de sa taille. pourquoi n'y ai-je pas pensé avant? dis-je, un sourire divin éclairant soudainement mon visage. la remarque de pippa ne fit que me conforter dans mon idée. bien sûr, pippa. c'est une évidence. et puis ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'elle me piquait une de mes robes en douce pour pouvoir l'essayer. je m'apprête à le remercier puis à tourner les talons lorsqu'une idée lumineuse vient frapper mon esprit. je me retourne alors puis tire légèrement sur sa serviette pour la faire tomber au sol. une fois fait, je reprends mon chemin en direction de la chambre de pippa, essayant de garder mon sérieux. j'ai rien vu ! en même temps, c'était trop tentant. puis la voilà qui arrive, ma robe dans les mains non, je ne lui en veux pas. impossible de lui en vouloir. merci ! et je te la prête quand tu veux ! je lui avoue avant de reprendre ma robe. d'ailleurs, venez ! vous devez m'aider. je crie à nouveau. 19h03. faudrait peut-être penser à se bouger, non? une fois arrivée dans ma chambre, je pousse tous les vêtements accumulés sur mon lit pour faire de la place et je jette deux robes. une rouge et une noire, presque similaires. mais on sait tous les trois que les détails comptent énormément dans ce genre de soirée. le fait est que j'hésite terriblement entre les deux. laquelle? je demande fatalement, me mordant légèrement la lèvre. qui sait? mon avenir est peut-être entre leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mer 25 Juin - 15:30

pourquoi n'y ai-je pas pensé avant?, artemis baisse les bras, haussant les épaules, montrant ses paumes ouvertes. « le stress, peut-être ? », il lance, amusé, sachant que des trois, eve est probablement celle qui a pris la préparation pre-event le plus au sérieux et puis alors qu'il entrouvre les lèvres pour rajouter dieu seul sait quoi, pippa lui crie qu'il est une balance. « I LOVE YOU TOO ! », il réplique, la tête renversée en arrière, avant de rire de bon coeur. s'il avait voulu ne pas être entendu, il se serait débrouillé autrement après tout et s'il la connait un tant soit peu, sa pippa, elle est en ce moment dans la dite robe qu'eve cherche partout (il le sait parce que s'il n'avait pas mis aussi longtemps à se doucher, ça aurait été lui dans la robe.) occupé comme il l'est, il ne voit pas venir eve et sent à peine le revers de ses doigts contre sa taille avant que la serviette ne tombe à terre et qu'il regarde eve, complètement choqué. la surprise est telle qu'il met quelques précieuses secondes avant d'avoir même l'idée de se couvrir et ses mains viennent alors aussitôt couvrir son entrejambe tandis qu'il s'accroupit pour récupérer sa serviette, les joues brûlantes.  « EVE! », mais cette dernière a déjà le dos tourné, lui balançant un j'ai rien vu !, au dessus de son épaule. artemis grogne, peu convaincu par sa réplique avant de rattacher la serviette autour de sa taille, gardant désormais une main précieusement sur le noeud, soudainement méfiant. et heureusement, ce n'est qu'après ça que pippa arrive, alors dans le pire des cas elle n'a vu que pendant quelques secondes une nouvelle fois, ses fesses ou dans le meilleur des cas, elle n'a rien vu du tout, il le saura bien assez tôt. habitué à croiser les deux demoiselles en petites tenues, il n'a même pas l'air surpris de voir pippa débarquer en sous-vêtements seulement et se contente s'appuyer contre le mur derrière lui avant de croiser les bras contre son torse, l'air goguenard parce qu'il avait raison et puis elle fait son cinéma et artemis se mord la lèvre pour ne pas gâcher sa prestation, bien qu'il ait les épaules qui tressaillent imperceptiblement. impossible de se retenir cela dit, lorsqu'elle ajoute dans sa direction, « tu m'excites dans cet accoutrement... rrrr! », avant de rire et de tourner les talons. profondément amusé, il secoue lentement la tête et des mèches mouillées viennent se coller à son front qu'il écarte du bout des doigts alors qu'il regarde par dessus son épaule, « c'est rien que pour tes beaux yeux, cooper, t'en as d'la chance! », l'échange de robe se fait et alors que pippa tourne les talons pour retourner dans sa chambre, eve les enjoint de la suivre dans la sienne. artemis s'éclipse quelques instants, le temps d'enfiler un boxer, sait-on jamais avec ces deux là, avant de se rendre dans la dite chambre où apparemment la brunette s'est battue férocement avec ses vêtements, juste à temps pour l'entendre leur demander laquelle? en désignant les deux robes posées sur son lit. prenant garde à garder une distance de sécurité entre lui et les robes, il s'assied en tailleur sur le lit, sachant que ce genre de discussion peut s'avérer très long comme très court, il observe les deux robes un petit moment avant de se décider et lève les yeux vers eve. « tu sais ce qu'elle porte la louloute? », comment ça, c'est pas une réponse?
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
avatar



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mer 25 Juin - 19:38

ouais ouais, tu m'aimes, genre ! j'réponds même pas, j'sors dans le couloir en petites tenues, pile au moment où Eve dénoue la serviette des hanches d'Arte. et bordel c'que j'me marre à ce moment là ! « EVE! », qu'il hurle, décidément peu content de dévoiler son intimité à notre colocataire. moi j'me contente de rire, y'a plus rien qui me choque avec nous trois. du coup je ris, je ris fort et puis j'finis quand même par redonner sa robe à Eve. qui me dit gentiment qu'elle me la prêtera dès que j'en aurai envie, adorable. « merci ! c'est adorable ! », dis-je, avant de lui sauter dessus afin de lui donner un bisou sur la joue et d'ensuite porter mon attention sur Arte. comme d'habitude, fallait que je lui fasse remarquer à quel point il est sexy. comme ça, torse-nu, avec encore quelques gouttelettes à peine perceptibles sur son torse. rrrrr, on en mangerai. ah c'est pour moi, tout ça ? « les fesses à l'air aussi ? t'as peur que j'oublie à quel point elles sont fermes et jolies ? », sourire en coin, nouvel éclat de rire. je l'adore tellement ce mec !

et puis j'me retrouve dans la chambre d'Eve, où je me vois contrainte de choisir une robe. Artemis n'est pas d'une grande aide, c'est pourquoi j'interviens avant même qu'elle ne réponde à sa question débile. « la noire, elle est ouverte sur tes jambes, le côté femme fatale est assuré. as-su-ré ! » elle sera tellement belle dedans, j'ose même pas imaginer à quel point je vais faire pâle figure dans ma combinaison blanche. « essaie-la, on pourra voir Arte entrain de retenir sa chose... allez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mer 25 Juin - 20:22

je pose mes yeux sur arté puis j'affiche une moue déçue. arté on sait bien que t'es une fille, pas besoin de cacher ta vraie nature tu sais... on t'a déjà vu essayer une de nos robes. j'essaye de ne pas trop rire, ce qui est difficile. pour ce qui est de l'épisode de la robe, je sais pas. je sais plus si j'ai rêvé de lui en train de faire le travelo ou si c'était bien un moment que j'ai vécue éveillée. en tout cas, il n'est peut-être pas de bons conseils niveau fringue, mais au moins, il a les pieds sur terre. j'ai pas trop pensé à demander à lison ce qu'elle portera ce soir. c'est vrai que ça aurait été plutôt judicieux de le faire, histoire de voir si à nous deux, on se ramènera pas en mode arc-en-ciel ambulant. oh et puis au pire, ce soir ne sera pas différent des autres, je vais sûrement encore commettre une bourde monumentale alors... qu'elle soit vestimentaire ou non, ça ne fait pas trop de différence. je préfère m'en remettre à l'avis de pippa, même si je ne peux m'empêcher de répliquer, un peu sarcastique moi, femme fatale? j'suis plutôt le genre à m'emmêler dans mes jambes à m’aplatir par terre comme une pauvre merde... puis je laisse échapper un éclat de rire en m'imaginant la scène. mais bon, j'y penserai quand je serais en panique avant de sortir de la limo, ça m'aidera sûrement à avoir confiance en moi. puis je me souviens du temps qu'il nous reste puis je prends la robe, retire mon jogging et mon débardeur puis j'enfile le tout. le truc c'est que ça bloque dangereusement au niveau des hanches et là, je commence encore plus à paniquer. j'ai pris 10 kilos du cul ou quoi? ça m'apprendra, la prochaine fois je mangerai plus au mcdo avec vous... comment avoir l'air crédible en disant ça? dieu sait que jamais je ne m'arrêterai de manger gras, même si on menace de tuer une famille de lapin devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Mer 25 Juin - 22:22

arté on sait bien que t'es une fille, pas besoin de cacher ta vraie nature tu sais... on t'a déjà vu essayer une de nos robes., artemis fait la moue, fend lentement l'air de sa main en désignant son corps d'adonis, avant de jeter, presque hautain, définitivement sarcastique, paraphrasant un instant son maitre spirituel: donna paulsen, « chérie, tu sais que je n'aime vraiment pas qu'on place des limitations sur ma beauté. on sait tous les trois très bien que je suis la plus bonne des trois mais je vous aime toutes les deux quand même, c'est juste pas de votre faute si y'a rien de tel qu'une petite robe noire et une paire de talons pour mettre en valeur mes magnifiques jambes. », pas le temps de continuer les conneries que pippa s'y met, elle aussi, « les fesses à l'air aussi ? t'as peur que j'oublie à quel point elles sont fermes et jolies ? », posant sa main sur son coeur, affectant l'air d'une biche amourachée, artemis papillonne des cils vers pippa, « mon amour, ton compliment me comble de bonheur mais oui, je tenais vraiment à te donner un rappel de ce qui t'attends à la maison, au cas où tu déciderais de m'abandonner pour un mannequin de la fessemolle à la soirée. tu sais que ça me crèverait le coeur que tu me quittes pour quelqu'un avec des fesses bien moins belles que les miennes. j'ai une réputation à maintenir, vois-tu. », puis la chambre d'eve et le fameux dilemme, où bien sûr, il ne sert à rien car pour lui, les deux robes sont toutes aussi belles l'une que l'autre et quelque soit son choix final, il sera ravi de l'avoir à son bras, au cours de la soirée, une fois que pippa l'aura abandonné parce qu'elle aura vu tel beau mâle seul et délaissé. évidemment pippa s'avère être plus utile que lui et elle ne peut s'empêcher d'ajouter, « essaie-la, on pourra voir Arte entrain de retenir sa chose... allez ! », ce qui lui fait faire mine d'inspecter des ongles, alors qu'il corrige, un brin coquin, « you mean my cock? », insistant volontairement sur le mot, une invitation à la débauche dans la voix avec son accent on ne peut plus prononcé, avant de continuer en français, « tu as une confession à me faire, chouchou, pendant qu'on a encore le temps? parce que tu la mentionnes assez régulièrement ces derniers temps. », avant de reprendre sur le dit sujet, après lui avoir fait un clin d'oeil un tantinet salace, « comme si t'aurais pas la gaule à ma place si c'était si évident que ça de ton côté, mademoiselle j'ai les tétons qui pointent. », leur chamaillerie est interrompue par eve qui se descend et artemis grimace mais n'a pas le temps d'articuler quoique ce soit puisqu'elle se déshabille et arte, conscient des sages paroles de pippa, détourne le regard tout de même. j'ai pris 10 kilos du cul ou quoi? ça m'apprendra, la prochaine fois je mangerai plus au mcdo avec vous... , braquant de nouveau ses yeux sur eve, il constate qu'elle est malheureusement encore seulement à moitié habillée et secoue la tête, résigné avant d'aller lui offrir un coup de main. « bah voyons, si je me souviens bien, j'étais déterminé à suivre mon régime à la lettre et une certaine demoiselle dont nous ne citerons pas le nom n'a pas arrêté de me spammer avec des photos de burger. », ayant une idée diabolique derrière la tête puisqu'elle est vulnérable, artemis lui flanque une fessée, se vengeant pour le coup de la serviette, avant de lui adresser un sourire innocent, levant le pouce, « nope, ton cul va bien, chérie. »
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
avatar



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Jeu 26 Juin - 0:56

ça s'barre en couille, vraiment. Eve prétend qu'Arte est une fille, lui s'insurge en disant qu'il est la plus belle femme d'entre nous. wow, calme. « hmhm... tu sais pas marcher avec des talons, d'ailleurs j'ai toujours une paire d'escarpins qui s'en rappellent et que je garde juste parce que tu as pété un talon. genre c'est une pièce rare, quand tu seras célèbre, j'vendrai les chaussures aux enchères et je serai millionnaire ! » j'dis n'importe quoi, mondieu. en tous cas, c'est presque agréable de voir ses petites fesses, et ça me fait rire. et évidemment, lui, il me sort tout un monologue par rapport à ça. et bien sûr, je rigole bêtement. avant de le ramener sur terre. « t'sais, j'suis pas sûre qu'il existe beaucoup de mannequins à la fessemolle, et encore moins lorsqu'ils sont plus connus que toi. », ça c'est faaaait ! elle insinue qu'en plus de le quitter pour un mannequin avec d'aussi jolies fesses que celles dont il est doté, elle espère en plus avoir un mannequin avec une réputation plus avantageuse. le pauvre...

et puis finalement, fallait qu'il essaie de me pervertir. « you mean my cock? », ce à quoi je réponds après avoir levé les yeux au ciel, « ouais, c'est ça ton pénis. » et puis, il continue en français. et même si j'comprends, c'est pas à moi qu'il faut demander de le parler, vraiment pas. je sais strictement rien dire mis à part les choses que Sara m'a apprise et qui sont parfois utiles, et drôles. et souvent pas très polies mais on va faire comme si j'étais pas au courant. en tous cas, je comprends le français, presque tout. mais le parler est un mystère que je ne suis pas prête d'élucider. j'ai pas le courage, ni l'envie. « j'ai très envie d'en savoir plus sur elle, c'est pour ça. », que je balance. avant qu'il ne continue. « comme si t'aurais pas la gaule à ma place si c'était si évident que ça de ton côté, mademoiselle j'ai les tétons qui pointent. » qu'il dit. je rigole, évidemment, mais j'ai même pas le temps de renchérir parce qu'Eve nous interrompt. genre elle a grossi, n'importe quoi. « c'est une illusion d'optique ma chérie ! », parce que si elle, elle a pris 10 kilos, alors moi j'ai dû en prendre 50. on a pas le même métabolisme, tout le monde ne peut pas avoir la taille mannequin "comme ça". et puis là, Artemis saisi l'occasion pour rejeter la faute sur... moi ? « eh, personne vous oblige à regarder mon instagram ! », et puis paf, une fessée. j'm'y attendais pas, je sursaute. « fais gaffe, elle va te tuer. », que je dis, avant que les hostilités ne commencent. mais bon, j'ai une combinaison à mettre moi, me semble. « bonne bataille, j'reviens ! », je balance en fermant la porte derrière moi pour ne pas trop entendre leurs chamailleries et les coups qu'Eve pourrait bien porter à Arte. je peux pas défendre tout le monde, alors autant ne pas être là et être innocente au cas où l'un tuerait l'autre.

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Ven 27 Juin - 13:55

ils commencent à parler tout les deux, et moi, je commence à me perdre. comme souvent d'ailleurs. ils partent dans leurs délires et moi j'essaye vainement de les suivre, la tête dans les nuages, à des kilomètres de saisir le sens de leurs phrases prononcées avec un fort accent anglais. je souris. cet accent là me fera toujours sourire. même si je ne comprends rien à ce qu'ils disent, je ris et ils égayent ma journée. et je suppose que ce serait la même chose pour eux si moi, je m'essayais à pratiquer leur langue natale. comme quoi, ils se sont bien trouvé ces deux là. petit à petit, mon esprit se raccroche à la seule chose tangible ici : ma robe qui ne passe pas. du moins, qui ne passe plus parce qu'elle passait il y a de cela une semaine. dans ma tête, je me jure que dès à présent, je suivrais LE régime à la lettre. je ne mangerai plus que de la salade et de l'eau, et tout ira pour le mieux. ou pas. de toute façon je me surprends déjà à penser au pot de nutella m'attendant sagement dans le placard de la cuisine. mission impossible. oh et puis on s'en fou. puis comme par hasard, mon monologue intérieur s'arrête soudainement lorsqu'une fessée vient frapper mes fesses de rêve. ironie. la porte se referme aussitôt et pipa disparaît comme par magie. dommage, elle aurait pu m'aider à étouffer arté avec un des oreillers. aïeeeeuh ! je crie faisant mine d'être outrée par un tel geste, posant une main sur l'endroit atteint. je suis sûre que l'on peut encore voir la trace rouge, marque témoignant du passage éclair de sa main sur ma peau. je tire légèrement sur ma robe pour protéger mon corps d'une attaque éventuelle et comme par enchantement, le tissu fini finalement pas épouser mes formes. je me retourne et m'approche de lui, la bouche ouverte en signe d'étonnement. toi. tu vas voir ce qui t'attends. je dis, déjà en train de composer un plan diabolique. j'enfile le haut de ma robe puis je pose à nouveau mes yeux sur lui, toujours choquée de son attaque. je pourrais très bien me venger tout de suite puisque nous sommes seuls. sans témoins, ce serait le moment parfait. ...la vengeance est un plat qui se mange froid. je lance, accompagnant mes mots d'un petit haussement de sourcils pervers. la phrase résonne dans l'air comme une sentence puis je distingue mes chaussures au milieu du tas de vêtements. je les prend puis je les lui montre. à moins que tu veuilles que je me serve du talon aiguille pour t'assassiner de manière sanglante? je propose avec un air vicieux. et finalement, je me dis qu'un talon de 10 cm dans la gorge, ça doit faire mal. très mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Ven 27 Juin - 19:26

Trahison. Disgrâce. L'esprit du mal est marqué sur sa face. La chanson du Roi Lion 2 bien bloquée en tête, Artemis regarde interloqué sa meilleure amie se barrer à toute vitesse de la chambre d'Eve, le jetant en pâture à la demoiselle en question alors que la porte claque sur les talons de la traitresse. Alors non seulement elle envisage de le quitter pour quelqu'un de plus connu mais en plus maintenant elle l'abandonne aux lions? DISHONOR. DISHONOR ON YOU. DISHONOR ON YOUR COW. DISHONOR ON YOUR WHOLE FAMILY. DISHONOOOOOR. Décidément, regarder des disney au lit avec Eve le matin même, c'était une très mauvaise idée si maintenant il ne pense plus qu'à des répliques et/ou paroles provenant des dits dessins animés. aïeeeeuh ! le jeune homme a soudainement l'air de regretter chaque instant de sa vie qui l'ont mené jusqu'ici. ne pas avoir de témoin est très très mauvais signe même s'il sait pertinemment que Pippa n'aurait pas levé le petit doigt pour l'aider, bien au contraire mais tout de même! Deux ans d'amitié jetés comme ça alors qu'il se saigne rien que pour ses beaux yeux, sachant que Divna risque de le fusiller sur place ne serait que pour l'avoir amenée, risquant la colère divine de Camillia et tout ça pour ça? Pff. Eve se couvre et il retient le ah bah enfin qui menace de sortir, surtout qu'elle s'approche de lui avec un air des plus innocents qu'il trouve tellement suspicieux qu'il ne peut s'empêcher de la regarder bizarrement, soudainement sur ses gardes. toi. tu vas voir ce qui t'attends. (...) ...la vengeance est un plat qui se mange froid. (...) à moins que tu veuilles que je me serve du talon aiguille pour t'assassiner de manière sanglante? artemis déglutit difficilement, maudissant encore une fois pippa, lui souhaitant de marcher sur un lego, avant de reculer doucement, les paumes bien en évidence, le signe universel du je viens en paix « Okaaay. Respire un bon coup, Evie. Penses à ta robe, amour, tu risquerais de la tâcher, voire de la déchirer et ça serait vraiment dommage parce que tu es... wow. Si ça ne leur donne pas envie de mettre un genoux à terre pour te demander de les épouser sur le champ, je mange mon chapeau. » un peu de flatterie ne fait jamais de mal après tout. et puis ce n'est pas comme s'il mentait. il a juste soudainement vraiment conscience qu'il est toujours en boxer alors qu'Eve est habillée et que la porte est fermée. d'ailleurs à ce rappel, il lui jette discrètement un regard en biais, se demandant s'il y parviendrait à temps s'il se mettait à courir ou si Eve réussirait à l'attraper au passage. mais peut-être qu'ils n'en viendront pas là. l'espoir fait vivre, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
avatar



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Sam 28 Juin - 14:31

ouais bon, c'est pas l'tout mais moi aussi je dois me préparer et ça va pas se faire tout seul. alors j'vais dans ma chambre, j'enfile ma combinaison et envoie un message par la même occasion à Mick. Mick mon très cher pote qui a dû supporter Disneyland avec moi toute la journée et se farcir également la soirée parce que j'y suis et que j'veux l'y voir. mais d'après sa réponse, il compte bien venir et ne pas m'abandonner à mon triste sort. je prends ma trousse de maquillage, met mon iphone dans l'une des poches de ma combinaison (Eunji a le talent de faire fonctionnel et joli en même temps, c'est pour ça que je l'aime tant) et retourne dans la chambre d'Eve où j’aperçois mes deux colocataires à la limite de se battre. du coup j'me marre en entrant dans la chambre, mais j'fais pas attention plus que ça. j'pose la trousse à maquillage sur un meuble, m'approche de la grande porte orné d'un énorme miroir du dressing d'Eve et commence à me maquiller pendant que les deux autres sont toujours entrain de se chamailler. « chérie, tu voudras que j'te maquille après ? », que je demande. j'le fais de temps en temps, la maquiller. j'ai eu des conseils de pro de la part de Khadî et on peut dire que j'me débrouille de mieux en mieux avec le maquillage et tout ça. et puis mon regard se pose sur Arté. « mon amouuuur, tu veux pas que j'te fasse les ongles ? », ce serait drôle qu'il arrive avec les ongles vernis à la soirée, ptêtre qu'ils trouveraient même pas ça ridicules les gens. c'est le monde de la mode, plus c'est osé, plus ils aiment après tout. « on a un peu de temps avant que Mick n'arrive pour venir chercher son autographe... tu veux pas ? j'suis sûre qu'il va kiffer ! »

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Dim 29 Juin - 13:57

artémis commence à reculer comme un animal apeuré. à le voir comme ça, j'ai envie d'éclater de rire. surtout que je ne compte pas me venger de cette offense maintenant, ce serait beaucoup trop simple. je préfère frapper lorsqu'il aura oublié ce petit incident, ce sera d'autant plus facile s'il ne se doute de rien. n'essaye pas de m'avoir avec tes petits compliments mon lapin... si j'avais été une de ces filles narcissiques à l’ego surdimensionné, je serais tombée à ses pieds en moins de deux. mais il en faut quand même un peu plus pour me faire craquer... puis pour finir, je laisse tomber la chaussure qui devait me servir d'arme sur le sol.
pippa fait de nouveau son apparition, habillée de sa combi blanche. elle te va bien ma biche ! tu devrais la mettre plus souvent. niveau surnoms pourris, on peut pas faire mieux. mais j'aime ça, j'essaye de me surpasser à chaque nouvelle phrase que je prononce. après avoir posé ses affaires, elle me propose de me maquiller. ouiiiii ! je veux. je lui réponds, plus qu'enthousiaste. ce qu'elle me fera ne pourra être que mieux par rapport à ce que je me fais subir d'habitude. je suis un peu une merde niveau maquillage parce qu'à part me mettre la brosse à mascara dans l’œil et louper mon trait de liner... je ne sais pas faire grand chose. je finis par laisser artémis tranquille pour un moment et je viens me jeter sur mon lit. j'observe le plafond une seconde fois, telle une baleine échouée sur une plage de sable fin, cherchant à tâtons le collier que je dois porter ce soir. je finis par le trouver et j'essaye de me l'accrocher autour du coup sans prendre mes cheveux à l'intérieur. oui, je suis sûre que ça t'irait bien... un joli rose bonbon, ce serait parfait n'est-ce pas middleton? pippa. pippa middleton... c'est du pareil au même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Sam 5 Juil - 14:03

fort heureusement, eve abandonne la manoeuvre d'intimidation alors que pippa revient, comme si de rien n'était mais la confiance d'artemis est désormais bafouée alors il regarde d'un mauvais oeil ces deux traitresses, jusqu'à ce que la plus fourbe des deux, n'ose s'adresser à lui, « mon amouuuur, tu veux pas que j'te fasse les ongles ? (...) on a un peu de temps avant que Mick n'arrive pour venir chercher son autographe... tu veux pas ? j'suis sûre qu'il va kiffer ! », suivie aussitôt par sa comparse, oui, je suis sûre que ça t'irait bien... un joli rose bonbon, ce serait parfait n'est-ce pas middleton? bonté divine ce qu'elles l'énervent, surtout qu'il n'arrive jamais à leur en vouloir bien longtemps, alors il fait courir son regard de l'une à l'autre avant de pointer son index vers eve. « noir. rose ça sera une autre fois. », puis vers pippa, « okay mais j'vais me changer d'abord. », et sans un mot de plus, il sort de la chambre d'eve pour se rendre dans la sienne, remarquant au passage qu'il a reçu un nouveau message, probablement la réponse de camillia. cette dernière lui fait perdre toute contenance et il zieute d'un oeil désabusé le costume qui est encore dans sa housse sur le lit, avant de l'attraper par le cintre pour le suspendre de nouveau dans son dressing, sortant une nouvelle pièce de sa garde-robe, une qu'il ne pensait jamais vraiment mettre, un kilt. répondant rapidement et peut-être envenimant les choses avec la top, il finit par laisser tomber son téléphone sur son lit pour se changer une bonne fois pour toutes. et, avant de perdre ses nerfs, écrivant cette fois à mick pour confirmer leur pari, artemis retourne dans la chambre d'eve avant de prendre la pose, les muscles bandés, une position des plus ridicules et des plus provocatrices. « eat your heart out, ladies. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   Dim 6 Juil - 20:28

il est beau ce plafond, je me dis, les yeux levés en direction de celui-ci. mes doigts caressent lentement le plaqué or du collier, posé entre mes doigts, je me dis aussi que je n'ai pas envie de bouger de là. non, j'y resterais bien pour toute ma vie si on me le proposait. mais la voix d'artémis et la silhouette de pippa que j'observe du coin de l’œil me rappelle que ce soir, un obstacle se hisse déjà entre l'amour passionnel que je vis avec la contemplation de ce plafond et la douceur de mon lit : vogue paris. arté me pointe du doigt. noir? pfff, je suis déçue. tu pourrais quand même me faire plaisir, pour une fois. je riposte, comme s'il s'agissait d'un caprice d'enfant à l'égard de son père. le rose lui irait mieux, j'en suis persuadée! puis comme si de rien n'était, il part se changer. il revient aussitôt. il est allé vite, dis donc. le fait que les femmes mettent des heures pour se préparer et les hommes seulement quelques minutes ne serait-il pas qu'un mythe? puis je me redresse, prenant appui sur mes bras. je le regarde de haut en bas, découvrant le fameux kilt. j'éclate de rire puis je finis par le siffler, comme le font les gros lourds dans la rue. sooooo sex! j'ajoute, ne trouvant d'autres mots pour illustrer ma pensée. puis je me laisse retomber sur le lit, me demandant intérieurement quelle sera la réaction des invités de ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)   

Revenir en haut Aller en bas
 

IN THE DEN OF THE UNHOLY TRINITY — (pippa/arté/eve)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2012.12.22 - Trinity Stars Hors série n°8 sur OUAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODELS :: Après l'effort... :: habitations-