AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Elle se déhanche, bouge doucement sur une musique qui maintenant enivre nos journées. Pourtant on s'en balance bien de la Valentina, de son escapade à Rome et de ses désirs de dolce vita, Elle vit dans nos crânes, avec son petit sourire mutin. It's wonderful, c'est comme ça. Depuis qu'on est gosse, on grandit à travers des spots publicitaires, des affiches aussi grandes que nos mères, fasciés brillant sur les immeubles parfois gris de Paris. On sifflote la musique de la dernière pub à la mode, inconsciemment pris dans l'engrenage, c'est qui ce type déjà ? Paolo Conte ? Si efficace. On rêve de liberté, de femmes modernes, du pantalon de Coco Chanel à la jupe asymétrique qu'on trouve dans n'importe quelle boutique de prêt-à-porter. Parce qu'il y a cette femme, dans notre dernier Vogue qui la porte tellement bien, et ce parfum, dieu ce parfum, si Hermès a l'air si sauvage, si libre, alors notre homme le sera aussi. Ce serait si beau, n'est-ce pas, d'être cet homme-là ? On les désire, férocement. Cet homme, cette femme. C'est l'histoire, d'une perfection calculée à la mèche près, la notre, la votre.


17400
14000
35100
models © 2013/14, toute copie partielle ou intégrale est prohibée, optimisé sous chrome.


aeroplane

7feetunder

Partagez | .
 

 evillia ☇ jolie bombe à retardement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: evillia ☇ jolie bombe à retardement.   Lun 23 Juin - 20:08



CAMILLIA ET EVE.

jolie bombe à retardement.
Elle apporte sa cigarette à ses lèvres, regardant les passantes de Baudelaire avec un sourire léger. Le sourire qu'ils vendent à gogo dans les soirées mondaines. Parce que y'en a un paquet, des imbéciles, des capricieux, des semi-ratés, qui font semblant de sourire. Et y'a les désillusionnés, comme la poupée. Qui sont en apnée, qui étouffent sous les faux semblants. Dolce Vita ? T'auras pas inventé le tuba ? Bien sûr que non. C'est pas un truc pour toi, ça. Toi, t'es plus du genre à nous sortir une robe extraterrestre, dans laquelle tu respires même pas, t'as l'impression qu'on te séquestre. Elle s'y connaît, la princesse en robe trop serrée, en soirée ratée. Elle aime tellement ça qu’elle oblige Artemis à l’accompagner. Elle le traîne avec elle, elle l’oblige à se tenir droit. Parce qu’il a pas le choix, parce qu’il doit briller, lui cramer la rétine, pour qu’on oublie pas que ce jour-là, il était là. Et les autres, dans ces soirées mondaines, elle ne les voit pas. Dans la foule, elle n’a d’yeux que pour lui. Parce qu’il n’a pas le droit de faire de faux pas. Et au fond, elle est juste fière. Parce qu’il va réussir, s’élever, s’envoler. Et tout ça, grâce à elle.  Elle tire une autre taffe de sa cigarette, guettant le moment où elle verra Eve arriver. Jolie mannequin qui lui a donné rendez-vous. C’est important, elle lui a dit. Je dois te parler. Puis elle a raccroché. Et Camillia, depuis vingt-minutes, elle attend. Elle est en avance. Parce que le café de Flore, c’est beau, c’est printanier. Elle aime y passer son temps à flâner. Elle se met en terrasse, ray ban sur le nez, et elle attend sous le soleil. Elle aime écouter les oiseaux, les voitures qui roulent comme des malades, les voix des gens qui marchent vite, qui ne profitent pas. Elle aime fermer les yeux et se laisser divaguer, se laisser plonger dans une autre dimension. Elle vogue, loin. Elle sirote son coca à cinq euros, l’air ailleurs, l’air bien.
« Camillia. »
La voix résonne et la sort de sa torpeur. Jolie jeune femme que voilà. Elle ne distingue pas ses traits par la faute de l’éblouissement. Mais à sa voix mélodieuse, elle sait qui se dandine, là, devant. Elle penche la tête, non sans un sourire légèrement malicieux. Elle lève la main pour appeler un serveur puis se tourne vers Eve.
« Assieds-toi, je t’en prie. »
Elle termine son coca, et en commande deux autres. Elle n’est pas du genre à demander, tu veux boire quoi ? Camillia, elle ne laisse pas le choix, elle est comme ça. Elle regarde la jolie demoiselle prendre place en face d’elle. Elle jette un regard à la dérobée vers son téléphone portable et soupire devant les quinze appels manqués, les vingt messages. Dix minutes de sieste et c’est l’apocalypse.
« Alors, de qui ou de quoi voulais-tu parler ? »
Elle croise ses jambes de l’autre côté, remercie le serveur, laisse un peu d’argent sans jamais tourner le regard vers le jeune homme. Elle ne cesse de fixer plutôt froidement, l’habitude oblige, sa connaissance. Parce qu’Eve, malheureusement, n’est ni plus, ni moins. Une vague amie qu’elle n’a pas assez vu pour décider de son sort. Elle la regarde sans vraiment la voir, mais elle ne cille pas, buvant au passage une gorgée de coca avec cet air supérieur qui lui va si bien au teint.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: evillia ☇ jolie bombe à retardement.   Dim 29 Juin - 18:33

le soleil s'est levé plus brillant ce matin. plus brillant, plus resplendissant que les autres jours. comme pour annoncer aux parisiens qu'aujourd'hui sera une belle et jolie journée. mais moi, je sais que cette journée n'en sera pas une. que je rentrerais dans ce grand appartement vide en claquant la porte. personne ne m'entendra. artémis sera sûrement en train de se faire immortaliser par les éclairs puissants des reflex et pippa sera allée flâner je ne sais où, le sourire aux lèvres, peut-être avec mick ou khadî. je ruminerais mon malaise dans un coin et je le ferais disparaître à l'aide d'un grand voile blanc lorsque leurs éclats de rire se feront entendre dans la cage d'escalier. je ferais semblant. comme la plupart des gens ici, me dis-je, marchant dans les grandes rues pavées menant au café de flore. une main sur mon chapeau pour qu'il n'aille pas voguer au gré du vent et mes lunettes de soleil sur le nez, je m'approche du lieu de rendez-vous. en retard? peut-être. de toute façon, je sais que camillia sera là, assise sur une de ces chaises en rotin particulièrement inconfortables tout en fumant son éternelle cigarette. pas manqué. ses cheveux blonds comme un mirage me rappelle à l'ordre. elle a l'air ailleurs, comme tout le temps. camillia. dis-je, comme pour la saluer. son prénom, pourtant si beau, claque dans l'air comme un mauvais rêve. elle relève la tête et un sourire mystérieux éclaire son visage. un serveur rapplique dans la seconde et elle commande deux autres coca avant de m'autoriser à m'asseoir. je n'attendais que ça. une fille de bonne famille ne s’assoit pas sans qu'on ne lui en ai donné l'autorisation, c'est une règle de base. une fois assise, je prends le temps de poser mon chapeau sur mes jambes croisées. de quoi je veux lui parler? elle n'a donc pas deviné? je laisse les secondes filer. le serveur apporte les boissons qu'il pose devant nous. j'observe les bulles faire leurs chemins jusqu'à la surface pour y mourir au contact de l'air. je voulais te parler d'artémis. oh non, ce n'est rien. pas grand chose du moins. quelque chose de tout à fait normal. mais qui fait horriblement tâche. mais pour l'instant, je n'en dis pas plus. je préfère laisse le temps aux mots de se former dans mon esprit. car je sais qu'ils sont importants. il ne faut pas dire n'importe quoi, eve. il y a toujours une jolie manière de dire les choses, me disait ma mère. et je compte bien suivre tous ses précieux conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: evillia ☇ jolie bombe à retardement.   Lun 30 Juin - 10:09

La vie, c’est une flaque, géante, boueuse. T’y mets les pieds, t’as l’impression de te noyer à chaque pas. Mais tu veux la traverser, question d’honneur, de dignité. Tu patauges comme un gamin, tu te pètes les côtes, tu te brises les mains, mais tu continues, parce que tu ne peux pas arrêter. Sinon, tu plonges. Tu coules. Tu vois l’eau trouble que t’avales, des tasses et des tasses. La vie, c’est un sport continuel, tomber, se relever, retomber, se relever, jusqu’à n’avoir plus aucune force, jusqu’à ce que tous tes os soient en miettes. C’est avoir l’impression de mourir, mais de continuer. De se relever quand on est brisé, quand nos organes demandent grâce. C’est se relever, encore et souffrir, toujours plus.
Et ce genre de constatation, ça rend triste.
Mais la poupée, c’est une désillusionnée. Elle sait la valeur de tout mais ne regarde le prix de rien. Elle marche avec ce petit sourire hautain qui dit, t’inquiète pas, tout va bien. Quand c’est faux, quand c’est fini, quand elle a mal, quand elle est en vie. Elle ne change pas beaucoup, la princesse, elle n’aime pas ça. Le changement, ça dérègle tout, ça peut ne pas marcher, les gens pourraient s’y habituer.
La poupée, elle n’est pas vraiment triste. Elle regarde les gens se pavaner, leur montre à mille balles devant leurs yeux vidés, elle regarde ces imbéciles briller à la lumière d’un soleil qui les carbonise. Et elle se dit que tout va bien, que le monde est comme ça, qu’on y peut rien. La poupée, elle est juste très en colère. Le temps passe, rien ne reste. Et les gens pensent qu’avec le temps, tout change. Tu as trente ans, t’es du genre à rester calme dans ton salon, non ? Les gens sont fourbes, les gens sont rusés, ils vous persuadent que vous n’êtes pas inutiles à leur vie, mais vous l’êtes, mes amis.
Alors Camillia, elle s’est arrangée pour vous le montrer. Pour vous le prouver. Vous ne servez à rien. Elle vous le rend bien.
« Camillia. »
Elle relève à peine les yeux, ses lèvres s’incurvent en un petit sourire malicieux, calculateur, qui t’oblige à choisir tes mots, ne pas faire de connerie. Elle regarde vaguement Eve. Jolie mannequin, une voix un tantinet trop dure. Son prénom claque l’air plus qu’il n’arpente les ondes, et ça la dérange. Parce qu’elle sait qu’elle va encore s’énerver. Elle reste calme, maîtresse d’elle-même, l’invitant à s’asseoir avant de commander deux boissons, l’air de rien. Camillia lui pose une question, de qui, de quoi ? Même si au fond, il n’y a pas trente-six raisons.
« Je voulais te parler d’Artemis. »
La poupée sent son sourire s’agrandir, doucement. Bien entendu. La gentille sauveuse vient s’assurer que son prince charmant ne sera pas trop endommagé durant le voyage. T’inquiète pas, princesse, il ira très bien. J’y veille au grain. Elle boit une gorgée de sa boisson et s’installe plus confortablement dans sa chaise, tout en tapotant la table d’un air distrait.
« Eh bien, je t’écoute. »
Elle hausse les épaules avec nonchalance, tout en sirotant tranquillement sa boisson. Complètement détendue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: evillia ☇ jolie bombe à retardement.   Dim 6 Juil - 20:51

le liquide marron devant moi, les doigts de camillia qui martyrise la table en fer forgé. je ne vois que ça, les bulles qui s'envolent. je n'entends que ça, le tapotement des doigts fins de la jolie barbie sur la table. moi, je fais le tour de mon chapeau avec le bout du doigt, comme si sa forme ronde allait apporter un peu d'harmonie dans ce monde qui coule à pique. elle me dit qu'elle m'écoute. eh bien tant mieux, parce que c'est tout ce que je veux : son attention. qu'elle comprenne, qu'elle arrête son vilain petit manège avant de s'attirer des foudres plus puissantes. parce que je le sens, tout ceci ne présage rien de bon. c'est comme une flamme qui brûle. au début, elle brille lentement et à la fin, les seules traces de son passage ne sont que les ruines d'une ville qui a vécu durant des centaines d'années. ça va tellement vite. si on jette pas un sceau d'eau sur les braises naissantes, qui te dit que demain tu ne retrouveras pas ta maison carbonisée, noircie par le sang du feu? alors eve, faut y aller. fonce, t'as rien à perdre, je me dis. alors je suis là, à chercher mes mots, à les peser comme si au moindre faux pas, une bombe pouvait exploser. je pose mes yeux sur elle et derrière mes verres fumés hors de prix, je vois ce sourire qui grandit. ce sourire qui va la bouffer s'il continue son expansion. et bouffer artémis. parce que ce sourire là, il sent la destruction à plein nez. ça lui fait plaisir à la jolie top. elle sait que je vais parler dans le vide et pire : je le sais aussi. je ne suis pas persuadée que ce que tu fais est bon pour lui. ni bon pour toi, d'ailleurs. mais ça, à la limite, j'ai appris à ne pas y prêter attention. toi, t'es morte de l'intérieur depuis bien trop longtemps alors essaye de ne pas détruire les autres non plus, j'ai envie de lui dire. mais je me tais. je la regarde, je scrute son visage de porcelaine, en attente d'une réponse qui n'en sera pas une. parce que je le sais, cette conversation est vouée à l'échec.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: evillia ☇ jolie bombe à retardement.   

Revenir en haut Aller en bas
 

evillia ☇ jolie bombe à retardement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lyon:1 000 policiers au tribunal,la bombe à retardement pour le budget de l’Etat
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Les Bleuets de l'espoir (histoire de cette jolie fleur)
» photos de jolie plantes
» Connaissez-vous "la face cachée" d'ANGELINA JOLIE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODELS :: Après l'effort... :: animations :: le café de flore-