AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Elle se déhanche, bouge doucement sur une musique qui maintenant enivre nos journées. Pourtant on s'en balance bien de la Valentina, de son escapade à Rome et de ses désirs de dolce vita, Elle vit dans nos crânes, avec son petit sourire mutin. It's wonderful, c'est comme ça. Depuis qu'on est gosse, on grandit à travers des spots publicitaires, des affiches aussi grandes que nos mères, fasciés brillant sur les immeubles parfois gris de Paris. On sifflote la musique de la dernière pub à la mode, inconsciemment pris dans l'engrenage, c'est qui ce type déjà ? Paolo Conte ? Si efficace. On rêve de liberté, de femmes modernes, du pantalon de Coco Chanel à la jupe asymétrique qu'on trouve dans n'importe quelle boutique de prêt-à-porter. Parce qu'il y a cette femme, dans notre dernier Vogue qui la porte tellement bien, et ce parfum, dieu ce parfum, si Hermès a l'air si sauvage, si libre, alors notre homme le sera aussi. Ce serait si beau, n'est-ce pas, d'être cet homme-là ? On les désire, férocement. Cet homme, cette femme. C'est l'histoire, d'une perfection calculée à la mèche près, la notre, la votre.


17400
14000
35100
models © 2013/14, toute copie partielle ou intégrale est prohibée, optimisé sous chrome.


aeroplane

7feetunder

Partagez
 

 product of society.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:15



MERTHIN DETWEILER
irony : drawing trees on paper.


☞ DE QUELLE FAÇON AS-TU ÉTÉ DÉCOUVERT ?

RÉPONSE ϟ
j'étais en skate, et j'ai malencontreusement renversé une femme. il se trouve qu'elle travaillait dans une agence, je l'ai intéressé et j'ai été obligé de signer pour rembourser son tailleur chanel souillé de café frappé.

☞ QU'EST CE QU'IL TE PLAIT LE PLUS DANS L'INDUSTRIE DE LA MODE ?

1 ϟ
les voyages !

☞ T'INTÉRESSAIS-TU À LA MODE AVANT DE DEVENIR MANNEQUIN ?

3 ϟ
non, et je ne m'y intéresse encore pas vraiment...

☞ COMMENT ENTRETIENS-TU TON CORPS ?

4 ϟ
affalé devant ma télé, avec un paquet de chips entre les mains.

☞ DEPUIS COMBIEN DE TEMPS ES-TU MANNEQUIN ?

1 ϟ
quelques années.

☞ QUELLE VILLE PRÉFÈRES-TU ?

2 ϟ
milan.

☞ ARRIVES-TU À L'HEURE À TES RENDEZ-VOUS ?

3 ϟ
il m'arrive d'avoir quelques minutes de retard.

☞ QUE FAIS-TU LORSQUE TU PATIENTES À UN CASTING ?

2 ϟ
je discute avec d'autres mannequins et personnel.

☞ QUE FAIS-TU DE TON TEMPS LIBRE ?

4 ϟ
je prends le temps de visiter la ville dans laquelle je me trouve, et rapporter quelques souvenirs.

☞ ES-TU À L'AISE AVEC TON CORPS ?

1 ϟ
je peux poser entièrement nu dans aucun problème.

☞ VOIS-TU LE MANNEQUINAT COMME UNE VÉRITABLE CARRIÈRE OU SIMPLE JOB ÉPHÉMÈRE ?

1 ϟ
pour moi, le mannequinat ce n'est que passager.

☞ ES-TU SIGNÉ DANS UN AUTRE PAYS ?

3 ϟ
oui, dans beaucoup d'agences étrangères !

☞ DE QUOI TE NOURRIS-TU ?

3 ϟ
pizza, mcdo... surtout mcdo !
natonalité
australien.
lieu de naissance
Brisbane, Australie.
origines
australiennes et néozélandaises.
age, date de naissance
vingt-trois ans, 13 décembre 1990.
statut civil
célibataire.
situation financière
aisée grâce à son boulot, si seulement il n'était pas aussi panier percé.
orientation sexuelle
hétérosexuel.
rang
established.

taille : 188cm.
tour de poitrine : 97cm.
tour de taille : 82cm.
pointure : 45.
yeux : bleus.

MON BOOK
you wanna piece of me ?

DERRIÈRE L'IMAGE
BEHIND THESE HAZEL EYES
pseudo : applestorm.
prénom : louise.
age : dix-neuf ans.
avatar : aiden andrews.
crédits : tumblr + divers sites.
le mot de la fin : plop.


Dernière édition par Mick Detweiler le Ven 20 Juin - 23:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:17


ONCE UPON A TIME
queen of the gas station


DÉCEMBRE 2007
 « Jack ? » Le gosse à la manette répond par un grognement. « Tu as vu ton frère ? »  Il hausse les épaules, grimace, plus préoccupé par les coups secs et ellipses effrénées qu'esquissent la manette pour tenter de faire avancer le soldat au fusil dans le jeu vidéo dans lequel il est plongé. « Lequel ? » il finit néanmoins par répondre. « A ton avis ? Celui qui fête son anniversaire aujourd'hui. » s'impatiente la mère. Un battement de cils étonné accueille cette répartie, et le garçon détourne la tête de mauvaise grâce. « Duncan ? » il tente après un temps d'hésitation. La mère lève mains et yeux au ciel et s'éloigne sans même prendre la peine de le contredire. Elle déambule sur quelques mètres, dans la cuisine, avant de grimper les escaliers et de se diriger vers la chambre du fond. Sans s'annoncer, elle entrouvre la porte et avise les deux petites filles, identiques jusqu'à leur grain de beauté sur la joue gauche, en pleines messes basses. Toutes deux cessent aussitôt de marmonner en apercevant leur mère, qui plisse les paupières d'un air soupçonneux. Un temps. Flottement. « Les filles, vous savez où est Merthin ? » elle demande finalement. La même expression stupéfaite se peint sur les deux têtes blondes. « Qui ça ? » papillonne la première. « Tu connais un Merthin ? » rajoute la deuxième, à l'intention de sa sœur, qui secoue la tête. « Non, et toi, tu connais un Merthin ? » Elle secoue la tête à son tour. « Non, je ne sais pas qui est cette personne. » D'un même mouvement, elles braquent le regard sur leur mère et haussent les épaules. « Les filles, vous savez où est Mick ? » reprend patiemment la mère, après un soupir. Ces jumelles sont infernales. Ces enfants sont infernaux. Tous autant qu'ils sont. Mais le plus redoutable, le plus démoniaque, le plus machiavélique de tous, c'est Merthin. Ces filles passent trop de temps avec lui. « Ooh, Mick ! il fallait le dire tout de suite, maman. » la gronde gentiment l'une des jumelles.  « Je crois qu'il est parti ce matin. » La première, pensive. « Oui, avec Jay. » La seconde, assurée. « Ils doivent être allés voir Zoe. » La première, vaguement. « Sans nous. » La seconde, râleuse. « Nous aussi on voulait voir Zoe. » La première, s'énervant aussi. « Et Nathan ! » La seconde, triste. « C'est vrai, c'est notre neveu à nous aussi. » La première, secouant la tête. « C'est méchant de leur part ! » La seconde, scandalisée. « Tu crois vraiment qu'ils auraient pu faire une chose pareille ? » La première, embêtée. « Je ne sais pas. Peut-être qu'ils ne sont pas là, finalement ? » La seconde, en réfléchissant. « Tu as raison, ils ne doivent pas être là. » La première, résolue. A nouveau, elles détournent la tête vers leur mère, toujours dans l'embrasure de la porte, attendant avec la patience que confère l'habitude qu'elles s'arrêtent sur une décision. « On sait pas où il est, désolée. » Et elles se remettent sans plus de formalités à murmurer dans l'oreille l'une de l'autre. S'éclipsant de la chambre de ses benjamines, la mère songe à son fils cadet. Il fête ses dix-sept ans, aujourd'hui. Et il est introuvable. Rien d'extraordinaire ou de potentiellement inquiétant, cela dit. Il disparaît régulièrement. C'est simplement ennuyeux car elle aimerait pouvoir l'embrasser avant la fin de la journée et surtout, lui offrir leur cadeau, à son mari et elle. Son nouveau skateboard. Il sera fou de joie. A croire que c'est la seule chose qu'il aime dans la vie : le skateboard. Une dernière fois, simplement pour vérifier, elle repasse par la chambre de Mick. Vide. Aussi vide que lors des treize premières vérifications. Aussi, elle abandonne et s'occupe. Elle termine ses lessives, elle range derrière ses enfants, elle avance dans son Edgar Allan Poe, elle passe quelques coups de téléphone, pour le boulot. Et puis, au bout de quelques heures, brusquement, un bruit de porte s'ouvrant à la volée et du vacarme. Encore et toujours du vacarme. « Emily ! Emily ? Maman ? » retentit dans la maison, dans une pièce et puis une autre, l'objet du bruit se déplaçant étonnamment vite. La mère, alertée par le bruit des roues, a juste le temps de redresser la tête pour voir son fils débouler dans le salon, débraillé, vissé sur son skateboard, le menton éraflé et les joues rouges. Un sourire mutin illumine son visage lorsqu'il se rend compte de la présence de sa mère. « Emily ! Excellente cette nouvelle planche ! C'est le meilleur anniversaire de ma vie ! » Toutes roulettes dehors, il fonce jusqu'à elle et pose un baiser sur sa joue au passage. « Merci ! » qu'il s'écrie en repartant, sans même attendre de réponse. Scandalisée par l'impatience de son fils et par son absolue incapacité à laisser le plaisir aux autres de lui offrir un cadeau d'anniversaire, la mère resta interdite un moment. Puis elle haussa les épaules, sourit, et se replongea dans son livre.



OCTOBRE 2008
Je fixe avec perplexité la petite carte que la bonne femme m'a donnée. Blanc cassé, épurée, avec à peine quelques inscriptions noires et élégantes. Elles retiennent tant mon attention que j'en oublie d'écouter la femme. Ce n'est que lorsqu'elle cesse de s'agiter que je comprends que je suis supposé répondre quelque chose. Je redresse aussitôt la tête, muet sous son regard impérieux. Elle doit avoir la trentaine, mais honnêtement, son costard et son chignon trop strict lui font paraître plus. Elle croise les bras sur sa poitrine tâchée de café. « Pardon ? » Soufflant d'impatience, elle tente de se calmer, et d'après son expression, je la soupçonne de calculer le pourcentage de chances que je sois un demeuré congénital. « Passe à l'agence, OK ? On fera quelques photos et ensuite, mes boss décideront s'ils peuvent te signer ou non. Viens juste faire quelques photos, OK ? Ça ne t'engage à rien. » Et elle continue à rabâcher les mêmes conneries, tandis que malgré moi, je baisse le regard jusqu'à la tâche de café sur son haut. Tout ça pour ça. J'étais pressé, en pleine descente, au téléphone, et elle s'est jetée sous mes roues. Sans blague, je suis certain qu'elle l'a fait exprès pour avoir une excuse pour me parler de son agence de mannequins. De mannequins. Baaah. « Tu mesures combien ? Et t'as quel âge, au fait ? T'es vraiment beau, tu sais. » Elle se plonge dans ses réflexions et se met à tourner autour de moi, attrapant mon menton pour faire pivoter mon visage. « J'ai dix-huit ans. » Je me dégage en râlant, et elle esquisse un sourire carnassier. Elle est flippante. Et moi, je suis pressé. « Passe à l'agence. » elle insiste une énième fois. « J'y connais rien moi, à vos trucs. Je m'intéresse pas à la mode. » C'est la pure vérité. Rien que mes fringues doivent crier que la haute couture est la dernière de mes préoccupations. Elle esquisse une moue mécontente et recule. « Dans ce cas, je vais t'apprendre deux ou trois trucs, OK ? Tu vois ce tailleur ? C'est du Chanel. Tu connais ? La Maison française Chanel ? Bref, c'est un modèle unique, ça vaut une fortune. Tu pourrais te payer une existence entière de ce tee-shirt que t'as, là, et encore avoir de l'argent après. Sauf que tu l'as foutu en l'air, et qu'il faudrait que je m'adresse à Karl Lagerfeld en personne pour le retaper, tu vois ce que je veux dire ? » Et elle se tait. Hm, elle attend vraiment que je lui réponde quelque chose ? Dans le doute, je cherche vaguement et sans enthousiasme une répartie intelligente. « Ouais » je lâche finalement. « Mais bon, comme je vais faire de toi une star, tu n'auras aucun mal à me le rembourser. » elle roucoule, sans même prêter attention à ce que je dis. La pute. L'air très fière de sa manœuvre, elle attend patiemment. Elle sait très bien que je n'ai pas le choix. Aussi, je grogne et fourre sa carte dans ma poche. « Je passerai à l'agence et je ferai quelques photos qui m'engagent à rien, OK ? » j'assure en la singeant de façon à peine voilée, parce qu'elle attend de me l'entendre dire et que j'ai pas que ça à faire. Enchantée, elle tapote ma joue et courre héler un taxi en recommençant à pester contre l'imbécile qui a ruiné son tailleur Chanel.



NOVEMBRE 2011
J'entends toute ma famille qui marmonne autour de moi. Je ne sais pas pourquoi ils s'entêtent à parler à voix basse. C'est pas comme s'il y avait la moindre chance que quelques paroles me réveillent puisque je suis supposé être inconscient. Ça fait des heures que je fais semblant de dormir et que je les écoute. Je sais que ça peut paraître dégueulasse, mais j'ai pas le courage de subir les attentions d'une fratrie et de parents morts d'inquiétude. C'est que quelques égratignures, merde. Les voix se succèdent, tandis que je me concentre pour garder une respiration crédible pour un mec endormi. La vérité, c'est que je crève de mal partout. Et je crois que j'ai encore une bonne dose de morphine dans le corps, parce que je me sens tout cotonneux et un peu ailleurs, aussi. Foutue bagnole qui peut pas regarder où elle fout ses roues. J'espère qu'ils ont pensé à récupérer mon skate. Un rire étouffé résonne tout près de moi. Mon frère Jay. Le salaud. Il sait. Je fronce imperceptiblement les sourcils, espérant qu'il soit le seul à côté de moi, afin qu'il sache que je sais qu'il sait. « Tu comptes faire semblant de dormir jusqu'à se qu'on se casse ? » il fait, taquin, suffisamment fort pour que tout le reste de la famille l'entende. Le traître. Le silence, un vrai silence cette fois, à peine ponctué par des respirations, m'oppresse soudain. Pas que je me sente seul, bien au contraire. Je me sens brusquement beaucoup trop entouré. Plus moyen de les tromper plus longtemps, maintenant. « Hphfehfafhu. » je grommelle finalement sans aucune grâce. Péniblement, j'ouvre un œil. Puis l'autre œil. Ces infimes mouvements m'arrachent une grimace. Je balaie la pièce du regard. Autour de mon lit de mort sont rassemblés mes parents, mes trois sœurs et mes trois frères. La première chose que je note, c'est qu'ils ont tous les cheveux gras et les fringues froissés. Putain, je passe trop de temps dans les défilés, moi. J'adopte alors une expression un brin effrayée. « Z'êtes qui ? » je souffle, et j'en fais des caisses. Je pourrais regretter ma blague, à la vue du mouvement d'horreur général qui saisit l'assemblée, mais je me contente de rire. Un rire qui se transforme vite en grimace de douleur. J'imagine que c'est ma punition divine. Une fois le choc passé, les jumelles se précipitent vers moi, chacune agrippant l'un de mes bras. « Comme on pensait que tu étais mort, on a revendu ta collection de jeux Pokémon. » m'annonce Georgia, l'air de rien. Révolté, j'essaie de me dégager pour lui signaler ma désapprobation, mais elle est bien plus forte que mon bras estropié, là, tout de suite. « On pensait que tu resterais mort suffisamment longtemps pour nous laisser le temps de fabriquer des fausses cartouches en papier. Tu nous en veux pas trop dis, Mick ? » Je détourne un regard blasé vers Maddie. Je vois qu'elles se sont fait un véritable sang d'encre pour moi pendant les quelques heures que j'ai passé en chirurgie, toutes les deux. « Ça vous a rapporté combien ? Plus que votre autographe du sosie d'Elvis j'espère, parce que je l'ai vraiment refilé pour rien, ce truc-là. » je réplique donc. Oui, c'est moi qui leur ai tout appris, il serait dommage d'oublier que je suis le génie diabolique de la fratrie. A nouveau, dans un ensemble parfait, toutes deux plaquent la main devant la bouche, muettes d'effarement. Personne n'ose plus rien dire. L'autographe du sosie d'Elvis, c'est le Saint-Graal des jumelles. Il est sous verre, accroché entre leurs deux lits. Aussi, il leur faut une bonne minute avant de comprendre que je n'aurais jamais osé y toucher. Après un de ces regards consultatifs durant lesquels on dirait qu'elles se parlent par télépathie, elles éclatent toutes les deux d'un rire irrépressible et se jettent à mon cou pour me serrer contre elles.


Dernière édition par Mick Detweiler le Mer 25 Juin - 21:54, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
Pippa Cooper



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:18

product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 Loulou product of society. 2698078170 tu m'as tuée !
j'suis contente que tu sois là, jotem product of society. 585480203 et t'es bonne bordel, il est beau ton mec ö product of society. 1785227847
t'as intérêt à me garder un lien product of society. 1785227847 product of society. 1176295869

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:24

aiden  product of society. 585480203 product of society. 585480203 product of society. 585480203 product of society. 585480203 product of society. 585480203 product of society. 585480203 product of society. 2945122481 
Revenir en haut Aller en bas
Samson Lynch
Samson Lynch



Avatar : FELIX BUJO.
Crédits : AEROPLANE.
Messages : 785
Nationalité : AUSTRALIEN.
Réputation : 1329

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:29

louise. I love you content de te voir ici, avec ton aiden en plus.  product of society. 1955867005 
hâte de lire tout ça.  product of society. 3641017665 

_________________

    You are my sweetest downfall, I loved you first. Beneath the stars came fallin' on our heads But they're just old light. Your hair was long When we first met. Samson came to my bed, Told me that my hair was red. He told me I was beautiful And came into my bed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:30

Bienvenue ici mon mignon.  product of society. 1785227847  product of society. 2862533250 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:35

J'sais pas ce que j'ai dit de drôle mais c'est pas grave, j'aime te faire rire, ma biche  product of society. 1785227847 product of society. 3641017665
Même pas négociable, on va gérer du poney toi et moi.  product of society. 2700431792

il est magique Aiden hein, hein, hein.  product of society. 585480203
J'étais tellement heureuse de trouver un endroit où le jouer, j'ai sauté sur l'occasion.  Arrow

Miranda.  product of society. 2862533250 

Merci vous quatre en tout cas  product of society. 3825701235
(Alex, tu serais pas un peu amoureux de Felix, par hasard ?  product of society. 2698078170 product of society. 1785227847)
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
Pippa Cooper



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:44

Mick Detweiler a écrit:
nianiania. y'a ma signa qui bug lalala vaninahahaha.
c'était pas drôle ça ? product of society. 2698078170 j'ai ri, j'étais là "c'est bon, elle a pété un câble toute seule" product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 j'aime quand tu me fais rire aussi ceci dit product of society. 1785227847
ouiouioui, je veux product of society. 585480203 ça fait trop longtemps qu'on a pas rp product of society. 585480203
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:50

Arrow Arrow Arrow
Je... euh... non, tout va bien  product of society. 3885799241
Mais oui.  product of society. 585480203 je fonce pour faire ma fiche.  product of society. 585480203
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
Pippa Cooper



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 17:55

product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 ouais, j'te crois qu'à moitié bizarrement product of society. 1785227847
j'ai hâte de lire ça, alors bouge tes doigts en rythme pour m'écrire cette fiche (sinon j'ai un fouet, attention product of society. 1644382766) product of society. 585480203

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 18:27

tout est beau chez toi, bienvenue. product of society. 2862533250 product of society. 2862533250 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 18:57

Un fouet  product of society. 2876848516 product of society. 2876848516
OK, je me dépêche.  product of society. 1644382766

Merci Ted.  product of society. 585480203
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 19:12

miaou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 19:41

Bonjour jolie (in)connue.  product of society. 1785227847
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
Pippa Cooper



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 19:47

j'hésiterai pas à m'en servir en plus product of society. 1785227847
mais t'as déjà bien avancée alors j'suis fière de toi product of society. 585480203 j'arrive bientôt pour lire le début product of society. 1785227847

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 20:29

Bienvenue  product of society. 585480203 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 21:10

T'es fière de moi, oooh. T'as vu, t'as vu, chuis trop inspirée, j'adore.  product of society. 3885799241
Merci Soohyun.  product of society. 3019517572
Revenir en haut Aller en bas
Pippa Cooper
Pippa Cooper



Avatar : kristina bazan.
Crédits : loulou ❤.
Messages : 1689
Nationalité : anglaise.
Réputation : 1481

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptyVen 20 Juin - 21:25

j'adoooore les jumelles, j'étais morte de rire en lisant product of society. 2698078170 c'est trop bien, j'aime trop product of society. 585480203 j'espère que ce sera fini vite, que j'puisse lire ça avant de partir demain matin product of society. 585480203 j'ai trop trop hâte product of society. 1176295869

_________________

WORKING CLASS HERO
As soon as your born they make you feel small by giving you no time instead of it all. Till the pain is so big you feel nothing at all. They hate you if you're clever and despise a fool, Till you're so fucking crazy you can't follow their rules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptySam 21 Juin - 1:26

Tes désirs sont des ordres baby.  product of society. 3825701235 
(Sacrée famille, hein product of society. 1785227847)
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Duval
Gabrielle Duval



Avatar : kate moss.
Crédits : alcaline.
Messages : 459
Nationalité : française.
Réputation : 10026

product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptySam 21 Juin - 5:03

mondieu mais les jumelles product of society. 2698078170 product of society. 2698078170 j'les aime, c'est officiel ! faut trop que Pippa les rencontre *paf*
ta fiche est juste trop trop bien, j'suis trop contente product of society. 1176295869 et merci d'avoir fini à temps, c'était cool de lire ça product of society. 1176295869
jotem product of society. 1176295869 bienvenue chez Ford product of society. 1785227847

BIENVENUE CHEZ FORD
marche ou crève
Bonjour ! Oui, entrez, je vous prie. Voilà, asseyez-vous ici... Bon... comme vous pouvez vous en douter, si vous êtes ici, c'est bien évidemment parce que votre book et votre candidature m'ont plu. Alors Monsieur Detweiler, il va falloir vous montrer à la hauteur maintenant puisque c'est la dernière ligne droite vers votre carrière de mannequin chez Ford. Alors vous allez vous lever, aller jusqu'à la porte puis revenir vers moi en marchant, et je veux que vous visualisiez le catwalk sous vos pieds, les photographes, les stars... Très bien. Allez-y. Bon, c'est pas mal. N'oubliez cependant dans pas que c'est le vêtement, la star et pas vous. Et sauf exception, on vous demandera pas de sourire. Bref, vous pouvez vous rassoir. Alors déjà, j'vais prendre votre numéro de téléphone... Hm. Hm. Hm. Ok, c'est bon. Un petit autographe ici, s'il vous plait. Très bien... Deux ou trois règles maintenant : quand on vous appelle, vous décrochez. Quand on vous envoie un message, vous cessez toute activité pour le lire et faire ce qu'il y a marqué. Et surtout, vous ne nous manquez en aucun cas de respect et vous faites ce que l'on vous dit de faire. Sachez que sans l'agence, vous n'irez pas bien loin dans votre vie de mannequin, alors tenez-vous à carreaux. Vous devrez nous tenir au courant de votre parcours, parce que même si on vous surveille de près, vous n'êtes pas le nombril de l'agence et nous pouvons passer à côté de certaines choses. Et, une dernière chose... je vous conseille de vous construire un bon carnet d'adresses, parce que l'agence ne fera pas ce travail pour vous. Et n'oubliez pas de faire bonne impression.
Sur ce, je vous souhaite la bienvenue chez Ford Models et pour toute réclamation, allez embêter votre agent, j'ai autre chose à faire personnellement. Je ne vous raccompagne pas, je crois que vous savez où se trouve la sortie. Passez une bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. EmptySam 21 Juin - 11:22

product of society. 2698078170 product of society. 2698078170
Les grumelles, c'est les petites poupées de Mick, y'a moyen que Pippa les rencontre s'ils sont suffisamment proches product of society. 1785227847
Merci poulette  product of society. 3019517572
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




product of society. Empty
MessageSujet: Re: product of society.   product of society. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

product of society.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Society census
» Le Cercle des poètes disparus
» jugez par vous même: OSV Society

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MODELS :: L'Installation :: présentations :: présentations terminées-